Plan municipal d’emplois

 

L’UMQ soutient les jeunes des centres jeunesse avec son projet Un pont vers demain.

Lancé en 2009, le projet Un pont vers demain vise une transition harmonieuse vers l’autonomie des jeunes des centres jeunesse du Québec. Ce projet reconnaît le rôle des municipalités comme agent de changement social et élève au rang des priorités la responsabilité collective de l’avenir de ces jeunes.

Le premier volet du projet se traduit par une activité de souscription dans le cadre des Assises annuelles de l’UMQ, à laquelle contribue le cabinet d’avocats Dufresne Hébert Comeau depuis 2010. Cette activité permet d’amasser une somme importante chaque année et de soutenir différents projets d’autonomie pour les jeunes des centres jeunesse, en plus de sensibiliser les élues et élus municipaux aux réalités de ces jeunes. Une région différente est choisie chaque année. À ce jour, les Fondations des centres jeunesse des régions suivantes ont reçu une bourse de 10 000 $, soit l’Outaouais, la Mauricie-Centre-du-Québec, la Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine, l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-St-Laurent, Les Laurentides, Montréal, Québec et le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le deuxième volet du projet consiste à développer l’employabilité de ces jeunes en leur offrant de travailler pour leur municipalité. Grâce à la collaboration de la fondation Simple Plan , en 2017 près de 100 emplois seront offerts dans 53 municipalités membres de l’UMQ. Ces occasions d’emploi leur permet de développer leurs aptitudes au travail en plus de leur faire découvrir le milieu municipal. Certains de ces jeunes occupent maintenant un emploi régulier au sein de leur municipalité. D’autres ont décidé de poursuivre leurs études pour pouvoir accéder à un emploi au sein de la fonction publique municipale. Enfin, les témoignages des jeunes, des gestionnaires municipaux et des intervenants des centres jeunesse sont très positifs.

Alma
Amos
Amqui
Beloeil
Brossard
Candiac
Châteauguay
Drummondville
Grand-Métis
Joliette
La Sarre
La Tuque
Laval
Lévis
L’Île-Perrot
Longueuil
Matane
Mirabel
Montmagny
Montréal
– Arrondissement Ahuntsic-Cartierville
– Arrondissement Lachine
– Arrondissement Le Plateau-Mont-Royal
– Arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
– Arrondissement Pierrefonds
– Arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles
– Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie
– Arrondissement Verdun
– Arrondissement Ville-Marie
– Arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension
Mont-Royal
Nicolet
Notre-Dame-des-Prairies
Petite-Rivière-Saint-François
Pointe-Calumet
Pointe-Claire
Québec
Rimouski
Rivière-Rouge
Roberval
Saint-Bruno-de-Montarville
Sainte-Adèle
Sainte-Brigitte-de-Laval
Sainte-Julie
Saint-Hyacinthe
Saint-Jean-sur-Richelieu
Saint-Stanislas-de-Kostka
Salaberry-de-Valleyfield
Sept-Îles
Shawinigan
Sherbrooke
Val-d’Or
Varennes
Victoriaville

QUI SONT LES JEUNES DES CENTRES JEUNESSE ?

Ce sont des jeunes en besoin de protection parce qu’ils ont été :

  • Négligés
  • Abandonnés
  • Abusés physiquement
  • Abusés sexuellement
  • Victimes de mauvais traitements psychologiques

Ils peuvent avoir des besoins de protection à cause de leurs troubles de comportement ou avoir été référés au centre jeunesse après avoir commis un délit.

 

Ils vivent :

  • Dans leur milieu familial
  • Chez une personne significative (grands-parents, oncles ou tantes)
  • Dans une famille d’accueil
  • Dans un foyer de groupe
  • Dans un centre de réadaptation

 

Chaque année, plus de 5000 jeunes âgés de 18 ans quittent les services des centres jeunesse et doivent faire face aux défis que pose la vie autonome :

  • Se trouver un emploi
  • Se trouver un logement
  • Gérer un budget
  • Faire son épicerie et cuisiner
  • Poursuivre ses études

 

Plusieurs de ces jeunes :

  • Disposent d’un faible réseau social et familial pour les soutenir
  • Poursuivent leurs études, mais accusent des retards scolaires importants
  • N’ont pas de permis de conduire

 

CES JEUNES ONT AUSSI DES RÊVES.

Ils souhaitent s’intégrer à nos communautés et y contribuer. Ils ont des capacités et des talents qui ne demandent qu’à émerger. Ils peuvent occuper différents emplois selon leur profil :

  • Entretien des parcs
  • Aide technique à l’écocentre
  • Horticulture
  • Commis
  • Préposé à l’entretien ménager

 

Occuper un emploi amène plusieurs bénéfices :

  • Vivre une première expérience de travail positive
  • Rehausser l’estime de soi
  • Favoriser une insertion sociale pour des jeunes souvent isolés
  • Faciliter la transition vers la vie autonome
  • Créer des contacts avec des modèles adultes positifs

Pont-vers-demain-profil-jeunes