Mission et historique

une-brochure-umq-2016Fondée en 1919, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Ses membres comptent plus de six millions de citoyennes et de citoyens et représentent 80% du territoire.

L’UMQ est composée de :

  •     Plus de 300 municipalités membres
  •     49 élus, maires, préfets, présidents de communautés métropolitaines à son conseil d’administration
  •     45 employés

L’équipe de l’UMQ travaille au quotidien pour :

  •     Représenter les intérêts de ses membres auprès des gouvernements.
  •     Offrir un éventail croissant de services et privilèges commerciaux.
  •     S’assurer que ses membres soient les mieux informés du monde municipal via ses publications, activités et formations.

La structure de l’UMQ regroupe ses membres en cinq caucus d’affinité.

Orientations

Dans le cadre de sa planification stratégique, six grandes orientations développées et entérinées par ses membres guident l’Union jusqu’en 2017 :

  1. Mobiliser la solidarité municipale et assumer un positionnement politique stratégique
  2. Moderniser le statut de la municipalité en tant que gouvernement de proximité
  3. Adapter la fiscalité aux responsabilités nouvelles des municipalités
  4. Valoriser le rôle des élues et élus locaux
  5. Accompagner les municipalités à exercer leur rôle de gouvernement de proximité
  6. Accroître la notoriété

 

Fondateurs UMQC’est à la fin de la Première Guerre mondiale, dans le contexte particulier d’une vague de fond en faveur d’une réforme urbaine et des poussées exercées par l’industrialisation au Québec qu’est née l’Union des municipalités du Québec, en 1919.

L’augmentation des populations dans les zones urbaines exigeait des municipalités la planification de nouveaux services tels l’eau potable, le gaz, l’éclairage électrique, les égouts, le téléphone, le transport et des efforts financiers énormes pour supporter ce développement.

Les municipalités sentent le besoin de se regrouper pour partager leurs préoccupations et se donner un outil efficace de représentation auprès du gouvernement et de son nouveau ministère des Affaires municipales, né lui-même en 1918 des pressions des municipalités.

Il reviendra à Joseph Beaubien, maire d’Outremont, de présider aux destinées de l’UMQ pendant ses 19 premières années d’existence, jusqu’en 1938. Cinquante-trois présidentes et présidents issus de municipalités d’à peu près toutes les régions du Québec lui ont succédé pour développer l’UMQ et assurer, sans interruption, un travail de surveillance permettant de réagir et se mobiliser efficacement aux initiatives des gouvernements qui touchent les responsabilités municipales.