SAINT-FÉLICIEN – Les Serres Toundra inc.

C’est au début des années 1990 que la Ville de Saint-Félicien constate un problème environnemental majeur en rapport avec ses sources d’approvisionnement en eau potable et les risques de contamination par les nombreux sites d’enfouissement des résidus de son industrie forestière. En effet, jusqu’à six scieries ont opéré sur le territoire municipal accumulant des millions de tonnes d’écorces, sciures et planures disséminés sur l’ensemble du territoire.

En 1991, Hydro-Québec lance un appel de proposition pour la petite production d’énergie et des promoteurs y voient une opportunité d’affaire en collaboration avec la municipalité pour élaborer le projet. Cependant, de nombreuses conditions sont exigées pour que le projet soit rentable et constitue la véritable cogénération dans l’esprit du programme de valorisation de cette ressource perdue. Aussi, la simple production d’électricité n’est-elle pas suffisante, il faut démontrer qu’un autre « client-vapeur » bénéficiera du projet pour obtenir son contrat. Une solution s’impose rapidement et devient une opportunité supplémentaire pour le milieu; la dernière scierie en opération est menacée de fermeture et doit améliorer ses coûts de production. La centrale thermique fournira la vapeur pour chauffer l’usine et l’énergie nécessaire pour sécher son bois; la Ville décrète l’implantation de son premier éco-parc industriel. 

Finaliste du Mérite Ovation municipale 2017

Suivez-nous