Partager

Modernisation de la collecte sélective

Publié le 13 avril 2021

Un webinaire portant sur l’ambitieuse réforme du système de collecte sélective québécois s’est tenu ce lundi en présence de plus de 500 acteurs du milieu municipal. Organisé conjointement par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et RECYC-QUÉBEC, ce séminaire a permis d’apprécier tout le travail accompli entre le moment de l’annonce de cette modernisation, le 11 février 2020, et l’adoption du projet de loi en découlant, en mars dernier. L’événement a également été l’occasion de rappeler les grandes lignes de cette réforme et de répondre aux questions de nombreux intervenants.

Lors de son intervention, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, a souligné le rôle majeur du milieu municipal en matière de collecte sélective, mais aussi de protection de l’environnement. Il leur a également rappelé que le Ministère est là pour les épauler.

« Cette réforme en matière de consigne et de collecte sélective était attendue par le milieu municipal. Les gouvernements de proximité sont maintenant prêts à passer à la prochaine étape, mais non la moindre : la mise sur pied d’une réglementation adaptée et équilibrée qui respectera à la fois le rôle essentiel des municipalités et les différentes réalités municipales et régionales. L’UMQ continuera de collaborer avec le gouvernement du Québec et d’accompagner ses membres pour que la transition se fasse dans les meilleures conditions », a indiqué M. André Bellavance, président de la Commission de l’environnement de l’Union des municipalités du Québec et maire de Victoriaville.

Au-delà de l’actuelle réforme, les acteurs municipaux sont des participants incontournables de l’implantation de la consigne élargie ainsi que de la mise en œuvre de la Stratégie de valorisation de la matière organique, annoncée le 3 juillet 2020. Ils seront aussi parties prenantes à la future Stratégie de réduction et de gestion responsable des plastiques au Québec, qui fera l’objet de consultations l’automne prochain. Leur connaissance approfondie du terrain est essentielle au déploiement de stratégies nationales qui nécessitent une adaptation au contexte particulier de chaque région du Québec.

Leur rôle est indispensable pour l’atteinte des objectifs gouvernementaux dans le nouveau système de collecte sélective, dont la modernisation se fera suivant l’approche de responsabilité élargie des producteurs. Les entreprises deviendront alors responsables des contenants, emballages, imprimés et journaux qu’elles mettront en marché, et ce, jusqu’à la fin de leur vie utile. Le ministre a réitéré l’importance de la participation du milieu municipal à l’élaboration de cette modernisation. Cette contribution essentielle se poursuivra pour les prochaines étapes de cette transition vers le système modernisé. Les différentes mesures de la réforme entreront en vigueur graduellement d’ici 2024. 

Source

Suivez-nous