Partager

Camps de jour municipaux

Publié le 3 juin 2021

Image

Les deux tiers (68 %) des 256 gestionnaires de camps de jour municipaux interrogés par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse observent une hausse substantielle du nombre d’enfants en situation de handicap fréquentant leurs services.  Dans un avis concernant l’obligation d’accommodement raisonnable à l’égard des enfants en situation de handicap dans les camps de jour municipaux du Québec, la Commission fait valoir l’importance pour les municipalités d’être soutenues pour offrir des services qui répondent aux besoins particuliers de ces enfants.  

La Commission juge impératif que des balises soient élaborées pour mieux encadrer les pratiques existantes dans les camps de jour municipaux afin qu’elles soient conformes aux droits de ces enfants. Il est, par ailleurs, essentiel que toutes les personnes qui contribuent à la mise en place des mesures d’accommodement soient sensibilisées et formées aux droits des enfants en situation de handicap.

La Commission formule six recommandations à l’intention du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et du ministère de l’Éducation. Dans la mise en œuvre de celles-ci, ces ministères doivent s’adjoindre les organismes dédiés au loisir pour les personnes en situation de handicap.

Source

Suivez-nous