Écho de la présidence

Écho de la présidence

Partager

 

Alors que l’année 2020 est déjà bien entamée, toute l’équipe de professionnelles et de professionnels de l’UMQ est déjà au travail, les yeux tournés vers les nombreux dossiers qui interpelleront les gouvernements de proximité au cours des prochains mois.

L’occasion est propice pour faire un retour sur les gains que notre Union a réalisés dans la dernière année pour le monde municipal. Je propose donc, dans cet écho de la présidence, de tirer le bilan de l’année 2019 et de jeter un coup d’œil aux défis qui nous attendent.

Comme ancienne présidente de l’UMQ, et aujourd’hui présidente intérimaire, il me fait un plaisir de renouer avec l’exercice de bilan annuel. L’année 2019 n’a pas été une petite année. Loin de là!

D’abord, la conclusion du nouveau Partenariat 2020-2024 : Pour des municipalités et des régions encore plus fortes signé en octobre dernier. Initiative la plus franche des dernières années en faveur de la diversification des revenus des gouvernements de proximité, la signature de cette entente générera de nouvelles entrées d’argent pour les municipalités. Fruit du travail de l’ensemble du monde municipal, je dois rendre hommage ici à mon prédécesseur, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, pour l’incroyable leadership dont il a fait preuve pour obtenir d’importantes concessions de la part du gouvernement du Québec au bénéfice des citoyennes et des citoyens municipaux. À terme, ce sont 730 millions de dollars provenant des fruits de la croissance économique qui iront aux municipalités. Nous l’avons eu, notre point de la TVQ!

Ensuite, les élections fédérales du 21 octobre qui ont débouché sur la formation d’un gouvernement libéral minoritaire et où l’enjeu des changements climatiques s’est imposé. L’UMQ a travaillé fort depuis le mois de mai pour se doter d’un discours sur l’enjeu de l’heure qui préoccupe avec raison les citoyennes et les citoyens, mais, plus largement, les municipalités. Notre voix s’est jointe à plusieurs organisations pour tirer des engagements en faveur du transport collectif, des infrastructures municipales et d’une meilleure collaboration entre le gouvernement du Canada et les gouvernements de proximité. À ce chapitre, l’UMQ a hâte d’entamer des discussions sérieuses avec les ministres concernés afin d’insuffler de l’efficacité et de la concertation dans les relations Ottawa-municipalités.

Ces deux importantes initiatives ont évidemment été accompagnées des activités toujours plus dynamiques de l’UMQ comme la tenue du Forum sur les inondations à Québec ou encore le Sommet résilience climatique à Gatineau, pour ne nommer que ces deux exemples. Toujours, les événements municipaux incontournables, c’est notre Union qui les organise. À ceux-ci s’ajoutent nos multiples représentations en commission parlementaire, travail de l’ombre nécessaire qui fait la différence. Il faut également mentionner les festivités autour du 100e anniversaire de notre organisation. La multiplication des vidéos, balados, textes et événements a fait connaître l’UMQ au grand public et rappelé l’importance du porte-parole des municipalités québécoises pour la société d’hier et d’aujourd’hui. Si 2020 est à l’image de 2019, il nous faudra toujours nous renouveler et miser sur la recette de moins en moins secrète de l’UMQ : son équipe, et ses caucus, commissions et comités.

Le prochain rendez-vous pour le monde municipal sera en mars. À cette occasion, les gouvernements du Canada et du Québec déposeront leur budget, et les municipalités ont de grandes attentes. La priorité doit être donnée à la mobilité durable tout en ne négligeant pas les besoins urgents dans les infrastructures municipales. Les rumeurs provenant de l’Assemblée nationale pourraient apporter satisfaction si elles se concrétisent. Outre les budgets, les prochaines Assises, qui auront lieu à Montréal du 20 au 22 mai, promettent d’en mettre encore plein la vue aux déléguées et délégués, et s’amorceront sur l’élection d’une nouvelle présidence qui aura à piloter plusieurs dossiers importants, dont la révision de la Loi sur l’urbanisme!

Je nous donne donc rendez-vous dans les prochains mois. Le monde municipal est encore appelé à faire de grandes choses pour le Québec. À nous de jouer.

 

Suzanne Roy

Mairesse - Sainte-Julie

Municipalités de la Métropole - Couronne Sud

Suivez-nous