Écho de la présidence

Écho de la présidence

Partager

 

Le 19 juin dernier, les membres de l’Union des municipalités du Québec étaient réunis (virtuellement!) pour leur assemblée générale annuelle. Un peu comme à l’image des derniers mois et de l’année qui est devant nous, il fallait faire différemment. Ça n’a pas empêché les élues et élus municipaux, des quatre coins du Québec et malgré des centaines de kilomètres de distance, de se regrouper pour faire le bilan de l’année 2019, et regarder avec ambition l’année 2020.  

La pandémie de la COVID-19 a mis à l’épreuve les municipalités. Depuis le 13 mars, depuis les premières directives de la santé publique, les gouvernements de proximité ont été au rendez-vous et on fait le maximum. Avec la collaboration de leur personnel, avec l’aide de leurs équipes, ils ont participé à l’effort collectif, aidé la population et répondu aux besoins des commerces et des entreprises.  

Chaque région a ses particularités. Après tout, le monde municipal n’est pas un bloc. Les façons de faire et les décisions prises ont été différentes, mais elles ont toujours été dans l’intérêt des citoyennes et des citoyens. Les régions sont solidaires les unes des autres. La protection de la santé des Québécoises et des Québécois, ce n’est pas une question de frontières régionales. Le coronavirus a montré que les municipalités ne sont pas dos à dos. Elles sont coude à coude, unies dans leurs différences et interdépendantes sur une foule de sujets. Et l’UMQ en est le trait d’union.  

Maintenant, les municipalités de partout au Québec comptent sur leur Union pour porter leur voix afin de mettre sur le radar du gouvernement leurs solutions pour une reprise économique rapide et durable. Le plan de relance économique de l’UMQ a déjà une forte influence dans l’ensemble des réseaux économiques et auprès des gouvernements.  Un grand chantier de la relance, c’est l’autonomie. Il nous faut développer la serriculture pour une plus grande autonomie alimentaire. Pour le maritime et le ferroviaire, la priorité est au soutien et la protection des chaînes d’approvisionnement névralgiques qui desservent les régions. L’ensemble des caucus d’affinité de l’UMQ, mais aussi sa Commission du développement économique, son Comité sur la forêt et ses comités sur le transport maritime et ferroviaire y travaillent.   

La COVID-19 exerce aussi une pression sur les finances des gouvernements de proximité. L’UMQ a dévoilé une étude qui chiffre les pertes appréhendées jusqu’à 1,4 milliard de dollars. Cette étude démontre à nouveau la limite de la situation fiscale et juridique des municipalités. Crédible, elle a été la base de discussions qui ont mené à l’aide de 400 millions au transport collectif. Il y a encore à faire. La baisse des revenus des municipalités se constate aussi dans les mises en chantier et dans la tarification et les amendes. Nous porterons donc un nouveau partenariat avec nos vis-à-vis de Québec et d’Ottawa pour éponger les déficits à venir et permettre aux municipalités de continuer leur travail pour atténuer les effets de la pandémie.   

Relance économique, budgets municipaux et pandémie de la COVID19: ce seront les trois dossiers prioritaires de l’UMQ pour l’année qui est devant nous. Et je sais que nos caucus, nos commissions et nos comités politiques seront les lieux essentiels de réflexions et d’actions pour les faire avancer. 

On dit qu’il ne faut jamais gaspiller une crise. Elle nous révèle et met en valeur le meilleur de nous-mêmes. Je propose aux municipalités de ne pas subir la COVID-19, mais bien de l’utiliser pour accélérer les changements, penser différemment, et pousser plus loin les gouvernements de proximité. Le télétravail est là pour rester. Les difficultés des commerces ne disparaîtront pas du jour au lendemain. L’autonomie municipale est essentielle. Projetons-nous dans l’avenir ! 

En conclusion, je souhaite un bon été à tous les membres de l’UMQ, mais aussi à l’ensemble des citoyennes et des citoyens. La période estivale sera particulière, c’est évident. Elle n’en demeure pas moins un beau moment pour se retrouver, fêter, que ce soit le Québec ou le Canada dans les prochains jours, et prendre soin de soi et de nos proches. 

 Bon été ! 

Suzanne Roy

Mairesse - Sainte-Julie

Municipalités de la Métropole - Couronne Sud

Suivez-nous