Sherbrooke, ville amie des monarques

Sherbrooke, 23 mai 2019 – À la veille de la Journée mondiale de la biodiversité, la Ville de Sherbrooke se joint à plusieurs autres villes et municipalités canadiennes en devenant « Ville amie des monarques ». Cette initiative, menée par la Fondation David Suzuki, en partenariat avec l’Espace pour la vie, a pour objectif de mettre en place des mesures de protection et d’améliorations de l’habitat du monarque ainsi qu’à la protection et au rétablissement de ce papillon.

Désignée espèce en voie de disparition en 2016 au Canada, la population de monarques a diminué de 90 % en Amérique du Nord depuis 20 ans. Il est l’une des rares espèces de papillons à migrer depuis le sud du Canada jusqu’au Mexique. Son déclin représente un signe de détérioration des écosystèmes.

À titre de « Ville, amie des monarques », Sherbrooke s’est engagée à réaliser dix actions au cours des prochaines années. Déjà, la règlementation municipale interdit les pesticides nuisant aux pollinisateurs et l’asclépiade, une plante prisée des monarques, a été retirée de la liste des mauvaises herbes. La Ville a aussi procédé à la revitalisation d’un terrain inoccupé pour créer une zone d’habitat pour le monarque dans l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire de Sherbrooke.

Parmi les actions futures, notons le lancement d’une campagne de communication pour encourager la population à planter de l’asclépiade sur leur terrain ou dans leur quartier, l’organisation d’une vente ou d’une distribution gratuite d’asclépiades et de plantes indigènes et la création d’un jardin de démonstration propice aux monarques sur le terrain de l’hôtel de ville ou autre lieu symbolique.

« La Ville de Sherbrooke est toujours heureuse de pouvoir entreprendre des actions de sensibilisation et de préservation de nos écosystèmes », indique Steve Lussier, maire de la Ville de Sherbrooke.