Partager

Voies actives sécuritaires

Publié le 31 juillet 2020

Éric Alan Caldwell, responsable de la mobilité, de l’urbanisme et de l’Office de consultation publique de Montréal au sein du comité exécutif, a présenté un premier bilan très positif de l’utilisation des Voies actives sécuritaires déployées pour répondre à la situation exceptionnelle engendrée par la pandémie de la COVID-19.

« Mises en place en un temps record, tout en respectant les principes de Vision Zéro, pour donner de l’espace à la population et aux commerçantes et commerçants, les Voies actives sécuritaires ont modifié certaines habitudes de déplacement et d’appropriation de l’espace public. Nous constatons aujourd’hui que plusieurs Montréalaises et Montréalais ont rapidement pris goût à ces installations. Les familles s’y retrouvent aussi en grand nombres et apprécient la sécurité des installations », a déclaré Éric Alan Caldwell.

Quatre des Voies actives sécuritaires se retrouvent dans le top 5 des voies cyclables les plus utilisées à Montréal cet été.

Lorsqu’un aménagement cyclable existait au même endroit l’année dernière et qu’il a été transformé en VAS cette année pour l’élargir, on y remarque une hausse moyenne de la circulation à vélo de 36 %. Ces ajouts répondent donc à un besoin réel des cyclistes, en plus de favoriser la distanciation physique.

À l’intersection de Christophe-Colomb et Louvain, on enregistre un achalandage en hausse de 90 % par rapport à la même période l’an dernier. Pour la piste cyclable Rachel, on parle d’une hausse de 52 % des déplacements par rapport à l’année dernière.

Les chiffres démontrent également une forte utilisation des différentes rues piétonnes. L’avenue du Mont-Royal, par exemple, accueillait en moyenne plus de 15 000 piétons par jour dans la première semaine de juillet. La rue Wellington, dans Verdun, est également très populaire, avec environ 13 000 piétons par jour.

Le rapport complet peut être consulté ici.

Suivez-nous