Partager

Un rendez-vous en mai prochain à Montréal!

C’est du 20 au 22 mai prochains que se tiendront, au Palais des congrès de Montréal, le 99e assises annuelles de l’UMQ. L’événement réunira, encore cette année, plus de 1 200 élues, élus, gestionnaires et partenaires municipaux de toutes les régions.

Les Assises 2020 se dérouleront sur le thème « Mon environnement de demain, c’est maintenant ». Pourquoi la Commission des Assises a-t-elle retenu ce slogan?

Plusieurs raisons expliquent ce choix. Tout d’abord, les travaux du Comité sur les changements climatiques de l’UMQ, présidé par la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, et les impacts des aléas du climat sur les municipalités depuis quelques années. Ensuite, tout le mouvement populaire en faveur d’actions pour protéger davantage notre environnement. Comme élues et élus, nous sommes tous interpellés dans nos municipalités sur des sujets qui touchent de près ou de loin à l’environnement, que ce soit le bannissement des sacs de plastique à usage unique ou des pailles. Bref, c’était un thème qui s’imposait.

Quels seront les sujets à l’ordre du jour des conférences, ateliers politiques et cliniques de perfectionnement durant les Assises 2020?

Évidemment, le thème de plusieurs de ces activités de formation aura un lien de près ou de loin avec l’environnement au sens large. Pensons, par exemple, à l’écofiscalité ou la planification des opérations de déneigement dans un contexte de changements climatiques. Mais au-delà de la théorie et des bonnes pratiques, les membres de la Commission des Assises ont surtout voulu miser sur des contenus concrets, pour que les municipalités puissent sortir du congrès avec en main des outils et des exemples tangibles qu’elles pourront adapter à leur réalité et implanter sur leur territoire. Si les élues et élus reviennent dans leurs municipalités avec des réponses aux questions que leur posent leurs citoyennes et citoyens ou des nouvelles façons de faire, ce sera tant mieux !

Au-delà de l’environnement, d’autres thèmes seront aussi abordés, dont le travail des municipalités avec les générations Y et Z, ou encore la gestion des parcs industriels. Bref, le contenu des Assises 2020 sera particulièrement riche et diversifié.

Dans le cadre des Assises 2020, un forum complet sera dédié aux questions climatiques. Pouvez-vous nous en parler ?

Le forum traitera notamment de la capacité des municipalités à s’adapter aux changements climatiques et à provoquer des changements de comportements auprès de la population. Ce qu’on a constaté lorsque nous avons lancé l’idée avec les membres de la Commission des Assises, c’est que les citoyennes et citoyens font beaucoup de demandes auprès de leur municipalité et sont pour la vertu, mais le jour où cela affecte leur quotidien ou entraîne des coûts pour eux, il y a plus de résistance aux changements (pensons, par exemple, aux changements apportés à la collecte de matières résiduelles). C’est pourquoi on jugeait pertinent de traiter de cette question dans le cadre du forum et des pistes de solutions à mettre en place pour encourager la population à changer ses comportements.

On le sait, les journées sont toujours bien remplies pour les déléguées et délégués tout au long des assises. Si vous aviez des activités incontournables à leur suggérer, quelles seraient-elles ?

Mon conseil numéro un serait que les municipalités délèguent plusieurs membres de leur conseil aux Assises 2020 et se répartissent les conférences, ateliers et cliniques afin de recueillir un maximum d’informations. Sinon, parmi les incontournables, il y a évidemment l’ouverture officielle en présence du premier ministre du Québec, le forum sur les changements climatiques et les assemblées annuelles des différents caucus d’affinité. Plusieurs élues et élus m’ont d’ailleurs mentionné à quel point les rencontres des caucus constituent un moment fort des assises, puisqu’on y aborde des enjeux spécifiques aux différents types de municipalités (grandes villes, cités régionales, municipalités de centralité, municipalités rurales, municipalités de la CMM, etc.). Enfin, je ne peux pas non plus omettre de souligner le déjeuner-conférence Femmes et gouvernance, qui traitera, encore cette année, de questions qui concernent tant les femmes que les hommes!

À titre de présidente de la Commission des Assises 2020, que souhaiteriez-vous que les déléguées et délégués retiennent le plus de leur expérience des prochaines assises ?

Ce que les membres dynamiques et engagés de notre Commission des Assises cette année et moi souhaiterions le plus, c’est que les déléguées et délégués reviennent chez eux avec le sentiment que le contenu des Assises 2020 était d’actualité, qu’il répondait à leurs besoins actuels et qu’il leur offrait des outils concrets.

Pour consulter la programmation complète des Assises 2020

Suivez-nous