Transfert d’un point de la TVQ –
Les membres de l’UMQ se mobilisent en vue d’un nouvel accord de partenariat Québec-municipalités

Québec, le 11 mai 2019 – Réunis aujourd’hui dans le cadre de leur assemblée générale annuelle, les membres de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont adopté à l’unanimité une résolution d’appui au comité stratégique de négociation de l’Union afin d’en venir, d’ici septembre 2019, à la conclusion d’un nouvel accord de partenariat qui prévoira prioritairement le transfert d’un point de la taxe de vente du Québec (TVQ).

« Le premier ministre du Québec s’est engagé à transférer un point de la TVQ aux municipalités du Québec afin de leur permettre de diversifier leurs sources de revenus et de sortir de l’impasse fiscale dans laquelle elles se trouvent. Le gouvernement dispose de la marge de manœuvre budgétaire pour respecter cet engagement et mettre fin au nouveau déséquilibre fiscal qui s’est installé entre Québec et les gouvernements de proximité », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Le comité stratégique de négociation de l’UMQ, composé des dirigeants et des présidents des cinq caucus d’affinité de l’Union, rencontrera au cours des prochaines semaines la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, afin de poursuivre les pourparlers en vue de la conclusion d’un nouvel accord de partenariat Québec-municipalités. L’UMQ informera régulièrement ses membres quant à l’évolution des discussions.

Soutien financier aux initiatives municipales en matière de lutte et d’adaptation aux changements climatiques

Les élues et élus ont également adopté unanimement une résolution présentée par le Caucus des grandes villes de l’UMQ demandant aux gouvernements fédéral et québécois d’accorder aux municipalités un financement prévisible et de longue durée pour les infrastructures afin de les aider à s’adapter aux changements climatiques, en se basant sur les plus récentes évaluations des effets des changements climatiques et des coûts d’adaptation des infrastructures municipales. Rappelons à cet effet qu’une récente étude réalisée par le Groupe Agéco, avec la participation d’Ouranos, chiffrait les coûts liés à l’adaptation aux changements climatiques à 2 milliards $ dans les cinq prochaines années pour les 10 grandes villes du Québec, et même le double pour l’ensemble des municipalités du Québec.

La résolution invite également les deux paliers de gouvernement à soutenir les initiatives municipales de lutte et d’adaptation aux changements climatiques, notamment l’élaboration et la mise en œuvre de plans de réduction des risques climatiques, par des mesures flexibles et facilement accessibles. 

L’UMQ se dote d’une politique d’égalité entre les femmes et les hommes

Les membres de l’UMQ ont enfin adopté à l’unanimité la toute première politique d’égalité entre les femmes et les hommes de l’histoire de l’Union. Cette politique, intitulée En mouvement pour la parité, vise notamment à renforcer la démocratie municipale en favorisant la pleine participation des femmes au sein de l’UMQ et à permettre à l’Union de devenir un modèle en faisant la promotion des meilleures pratiques en cette matière.

Afin d’atteindre ces deux objectifs, le document comprend 15 mesures ciblées regroupées autour de trois axes : accompagnement, promotion et partage de connaissances, gouvernance et administration. Soulignons que la politique a fait l’objet d’une vaste consultation auprès de l’ensemble des membres au cours des derniers mois par la présidente de la Commission Femmes et gouvernance de l’UMQ et mairesse de Sainte-Martine, madame Maude Laberge, et le président de l’Union.

« Les élections municipales de 2017 ont permis l’élection de 18,8 % de mairesses et 34,5 % de conseillères, pour un total de 32,3 % d’élues municipales. Cette politique permettra à l’UMQ de montrer l’exemple en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et d’exercer le rôle d’agent de changement qui est le sien depuis maintenant 100 ans. J’invite toutes les municipalités à se saisir de ce nouvel outil pour qu’elles fassent les pas supplémentaires nécessaires afin de favoriser une plus grande égalité», a indiqué Madame Laberge.

« Dans une perspective de démocratie municipale, la pleine représentation des femmes est essentielle. Cette politique d’égalité, une mesure phare de la planification stratégique 2018-2022 de l’UMQ, permet ainsi de répondre à cette préoccupation, en ayant un effet d’exemple et d’entraînement auprès des municipalités et des femmes intéressées à se présenter à titre de mairesses et de conseillères. Je tiens à féliciter ma collègue Maude Laberge et l’ensemble des membres de la Commission Femmes et gouvernance pour leur travail qui a mené à cette initiative structurante », a conclu Monsieur Cusson.

La politique d’égalité entre les femmes et les hommes de l’UMQ est disponible sur le site Web de l’UMQ.

Suivez-nous