Tarifs douaniers sur l’aluminium et l’acier
Une nouvelle salve contre l’économie des régions du Québec, déplore l’UMQ

Montréal, le 31 mai 2018 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) critique fermement l’imposition de tarifs douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium, annoncée aujourd’hui par le secrétaire américain du Commerce, monsieur Wilbur Ross.

Aux yeux de l’UMQ, cette nouvelle décision protectionniste américaine risque d’avoir des impacts négatifs pour l’économie du Québec, particulièrement pour les régions où la production d’aluminium primaire est importante, comme la Côte-Nord et le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« Plus de 30 000 emplois dépendent de l’industrie de l’acier et de l’aluminium au Québec et contribuent à une occupation dynamique du territoire, dans toutes les régions. Il est essentiel que le gouvernement fédéral intervienne rapidement et vigoureusement auprès de l’administration Trump pour dénouer ce nouveau conflit commercial dont nos régions auraient pu se passer, après la crise du bois d’œuvre et du papier journal et d’imprimerie. Je profiterai de ma participation au congrès de la Fédération canadienne des municipalités qui s’ouvre aujourd’hui à Halifax pour interpeller mes collègues d’ailleurs au pays sur ce dossier », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Soulignons que le Canada est le quatrième producteur mondial d’aluminium primaire, et que près de 90 % de l’aluminium canadien est produit au Québec. La province compte neuf alumineries et a exporté plus de 6,6 milliards de dollars d’aluminium en 2017, soit environ 8 % de toutes ses exportations.