Stratégie québécoise d’économie d’eau potable 2019-2025

Québec, le 8 avril 2019 – C’est le 22 mars dernier, Journée mondiale de l’eau, qu’a été dévoilée la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable – Horizon 2019-2025. La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, en a présenté les grandes lignes lors d’une conférence de presse en compagnie des principaux partenaires de la Stratégie, dont l’UMQ.

Les ingénieurs responsables de la Stratégie débuteront une tournée régionale le 8 avril 2019. En plus de couvrir les grands points de la Stratégie, cette formation gratuite permettra aux intervenants municipaux de se familiariser avec les trois nouveaux outils mis à leur disposition :

  • le Bilan annuel de la Stratégie municipale d’économie d’eau potable (Bilan);
  • l’audit de l’eau de l’American Water Works Association (AWWA);
  • l’outil d’évaluation des besoins d’investissement (Outil BI).

Ces documents remplaceront le Formulaire de l’usage de l’eau potable et le Formulaire des immobilisations ponctuelles utilisés dans le cadre de la Stratégie 2011-2017. Il est fortement recommandé que chaque municipalité ou ville soit représentée.

Le calendrier détaillé de la tournée est disponible sur le site Web du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les séances auront lieu de 8 h 30 à 12 h, à l’exception de la session du 26 avril qui aura lieu de 13 h 30 à 17 h.

Cadre financier: l’UMQ veillera au grain

Rappelons que le lancement de la Stratégie a été accompagné de l’annonce d’un important chantier sur son financement. Ce chantier aura notamment pour rôle d’identifier des mesures financières favorisant l’atteinte des objectifs de la Stratégie et de viser graduellement l’élimination du déficit d’entretien cumulé par les municipalités. Ces moyens devront considérer les capacités financières respectives des municipalités.

Ces annonces sont en grande partie le fruit de la résolution adoptée à l’unanimité par les membres du conseil d’administration de l’UMQ le 22 février dernier à Lévis. La position de l’Union a en effet permis de faire en sorte que la stratégie contienne un volet sur les mesures financières appropriées et que l’enjeu financier fasse toujours partie des discussions sur les stratégies gouvernementales, quelles qu’elles soient. 

L’UMQ sera à pied d’œuvre, dans les prochains mois, pour alimenter les travaux du chantier gouvernemental et s’assurer qu’ils mènent à un cadre financier qui tienne compte des réalités financières actuelles des municipalités.