Partager

Stratégie québécoise de développement de l’aluminium 2021-2024

Publié le 17 novembre 2021

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, en compagnie de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, a dévoilé la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium (SQDA) 2021-2024 – Allier innovation et savoir-faire.

En tout, 475 millions de dollars seront investis sur trois ans afin de mettre en œuvre les sept mesures de la Stratégie, de stimuler la recherche et l’innovation, de soutenir la réalisation de projets structurants et de susciter des investissements à travers tous les maillons de la chaîne de valeur de l’aluminium. Les investissements totaux réalisés d’ici 2024 au sein du secteur sont estimés à 2,5 milliards de dollars.

La SQDA 2021-2024 a pour objectifs de miser sur les créneaux d’avenir et de préparer l’industrie de demain. Elle vise aussi à renforcer la compétitivité de la filière québécoise, à stimuler les investissements et à mettre en valeur l’aluminium du Québec, le plus vert au monde.

De ce montant, 75 millions de dollars sont consentis pour la mise en œuvre de la SQDA, dont plus de 50 millions pour la recherche et l’innovation. En outre, les entreprises pourront bénéficier d’interventions financières évaluées à 250 millions de dollars provenant du Fonds du développement économique. Investissement Québec prévoit pour sa part investir 150 millions de dollars à même ses fonds propres pour soutenir la concrétisation de projets.

D’emblée, un montant de 5 millions de dollars est accordé à AluQuébec dans le cadre de la SQDA pour soutenir la réalisation d’initiatives visant le développement du secteur, telles que le Centre d’expertise et d’innovation sur l’aluminium (CeiAI). De plus, une subvention de 1,5 million de dollars est versée à la Société de la Vallée de l’aluminium afin d’appuyer la croissance des entreprises au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Source

Suivez-nous