Stratégie d’inclusion de logements abordables

Montréal, le 11 février 2019  – La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, et la responsable de l’habitation, de la gestion et de la planification immobilière et de la diversité montréalaise au comité exécutif, Mme Magda Popeanu, ont annoncé la participation de la Ville de Montréal dans le projet de logements sociaux Amaryllis. La Ville de Montréal a approuvé une subvention exceptionnelle qui permettra la réalisation d’un projet dédié à des personnes à risque d’itinérance.

« L’habitation est une priorité pour nous et nous travaillons sans relâche afin de bonifier les conditions de vie des résidentes et résidents. Nous multiplions les actions afin de développer davantage de logements sociaux et ainsi répondre aux besoins de la population. L’organisme Sidalys souhaite construire un immeuble qui pourra abriter une quinzaine de personnes seules dans des conditions saines et sécuritaires, mais il avait besoin d’un coup de main afin de le réaliser. Il était important pour nous d’offrir notre soutien à ce projet qui permettra à une clientèle vulnérable de se trouver un nouveau chez soi et ainsi de l’aider à améliorer sa qualité de vie », affirme la mairesse, Mme Valérie Plante.

Le projet qui s’élève à près de 3 M$ est financé en partie par le programme AccèsLogis Québec de la Société d’habitation du Québec. Afin de s’assurer de la réalisation de ce projet de logements sociaux, la Ville de Montréal a approuvé une subvention exceptionnelle d’un montant maximum de 496 160 $ pour compléter le montage financier. Ce montant provient du fonds de contribution à la Stratégie d’inclusion de logements sociaux de l’arrondissement Ville-Marie et permettra de réaliser ce projet qui vise la construction de 15 chambres et des espaces communautaires, dans cet arrondissement.

« Sans ce montant additionnel, l’organisme n’aurait pu boucler son montage financier et n’aurait pas obtenu le financement de la Société d’habitation du Québec. Le projet aurait alors été abandonné. Il était impensable pour nous de ne pas venir en aide à Sidalys dont le projet vient répondre directement aux besoins des Montréalaises et des Montréalais », lance Mme Magda Popeanu.