Station de compression Gazoduc TQM à Granby

Granby, le 6 février 2019 – Le conseil municipal de la Ville de Granby informe ses citoyens et citoyennes qu’il a adopté un premier projet de règlement modifiant le règlement de zonage de façon à limiter le développement de stations de compression de gaz dans deux zones comprises à l’intérieur des limites du parc industriel. Soulignons d’ailleurs que ce règlement fera l’objet d’une consultation publique le 13 février prochain.

Attentif aux remarques de sa population et soucieux de son développement démographique, le conseil municipal de la Ville de Granby a donné un avis de motion le 17 décembre dernier sur un règlement de zonage qui pourrait ultérieurement permettre l’installation limitée de postes de compression établis dans la zone potentiellement sélectionnée du parc industriel. Par son effet de gel, cet avis permettra au conseil municipal de réviser en profondeur le projet de station de compression de Gazoduc TQM –une filiale détenue à parts égales par les entreprises Énergir et Trans Canada Pipelines.

«Les dernières discussions avec le promoteur ont démontré tout le sérieux dont l’entreprise fait preuve quant à la gestion des risques et l’atténuation des inconvénients que ce projet représente, mais cela n’élimine toutefois pas les inconvénients que nous subirions du point de vue environnemental ni les contraintes que nous aurions au chapitre du développement urbain futur de notre territoire», indique Pascal Bonin, maire de la Ville de Granby.

Le directeur général de la Ville, Michel Pinault, abonde dans le même sens: «La poursuite de notre développement domiciliaire se poursuivra inéluctablement à partir du cadre bâti actuel en direction de l’autoroute, essentiellement dans le secteur compris entre le boulevard Mountain et la limite de Shefford. Cette tendance se poursuivra pour les vingt prochaines années» précise-t-il. «Nous poursuivons des objectifs importants en matière de densification urbaine ainsi que de protection de milieux naturels de grande valeur qui se trouvent dans ce secteur et l’implantation d’une station de compression à cet endroit viendrait compromettre l’atteinte de ces objectifs. La consolidation de l’offre en gaz naturel est certes une bonne chose, mais on ne peut accepter le fait que le site choisi viendrait amoindrir l’attrait d’un secteur de choix et ralentir notre progression démographique» d’ajouter M. Pinault.