Sommet municipal 2018
Les gouvernements de proximité souhaitent des engagements fermes en faveur d’une réforme de la fiscalité municipale

Québec, le 13 septembre 2018 – À la veille du Sommet municipal 2018, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) invite les chefs des principaux partis à prendre des engagements fermes en faveur d’une réforme en profondeur de la fiscalité municipale, qui tienne compte de la transformation de l’économie et des nouvelles responsabilités des gouvernements de proximité.

Rappelons que le 17 mai dernier, devant plus de 1 400 participants et participantes aux assises annuelles de l’UMQ, le premier ministre du Québec et chef du Parti libéral du Québec, monsieur Philippe Couillard, et les chefs des autres partis politiques – messieurs François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec, Jean-François Lisée, chef du Parti québécois, et Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire – se sont engagés à donner un électrochoc à la fiscalité municipale, notamment par le transfert d’un point de la taxe de vente du Québec (TVQ).

Le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson, a fait connaître ses attentes aujourd’hui lors d’une conférence de presse à laquelle participaient également plusieurs mairesses et maires, dont monsieur Régis Labeaume, maire de Québec et hôte du Sommet municipal, madame Diane Lavoie, mairesse de Beloeil et première vice-présidente de l’UMQ, monsieur Daniel Côté, maire de Gaspé et deuxième vice-président de l’UMQ, madame Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente ex-officio de l’UMQ, madame Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente du Caucus des municipalités de la Métropole de l’UMQ, monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau et président du Caucus des grandes villes de l’UMQ, et monsieur Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines et président du Caucus des cités régionales de l’UMQ.

« Les centaines d’élues et élus municipaux de toutes les régions qui convergeront dans la Capitale-Nationale demain souhaitent envoyer un message fort et clair aux chefs de parti ainsi qu’aux candidats et candidates aux élections québécoises : il est temps de passer de la parole aux actes! La reconnaissance des gouvernements de proximité doit se traduire par des actions qui donneront aux municipalités les moyens d’exercer pleinement leur rôle. Cela passe entre autres par la conclusion, au plus tard d’ici septembre 2019, d’un nouvel accord de partenariat fiscal et financier entre Québec et les gouvernements de proximité qui inclut le transfert d’un point de la TVQ », a indiqué le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

L’Union invite par ailleurs les chefs à profiter de cette tribune pour clarifier leur vision de l’évolution des relations entre Québec et les gouvernements de proximité au cours des prochaines années. Elle les presse également de dévoiler leurs engagements par rapport aux quatre enjeux prioritaires identifiés dans la plateforme municipale lancée par l’UMQ lors de Assises 2018 : l’autonomie, la fiscalité, la mobilité et l’occupation du territoire.

Le Sommet municipal 2018 sera le point culminant d’une série de consultations réalisées cet hiver, de la tenue des assises annuelles de l’UMQ à Gatineau et de la tournée menée depuis le mois de mai par le président de l’UMQ auprès de l’ensemble des régions du Québec, à laquelle ont participé plus de 500 élues, élus et partenaires socioéconomiques.

Les détails sur le Sommet municipal 2018 sont disponibles sur le site Web de l’UMQ. Il est également possible de rester informé des dernières nouvelles à propos de l’événement par le compte Twitter de l’UMQ (@UMQuebec) et le mot-clic #SommetUMQ.