Partager

Retour en zone rouge et mesures spéciales d’urgence

Publié le 1 avril 2021

Image

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que, compte tenu de la hausse importante de nouveaux cas dans certaines régions du Québec, des mesures exceptionnelles doivent être mises en place afin de freiner la propagation du virus, accélérée par les variants.

À partir de ce jeudi 1er avril à 20 h, les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches et de l’Outaouais repasseront au palier d’alerte maximale (zone rouge).

De plus, comme la situation s’est dégradée particulièrement rapidement dans la Communauté métropolitaine de Québec (y compris Lévis) et dans la ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais, des mesures spéciales d’urgence s’appliqueront dans ces secteurs dès le 1er avril à 20 h, et ce, jusqu’au lundi 12 avril à 5 h. 

Ces mesures sanitaires exceptionnelles, semblables à celles qui étaient en vigueur après la période des Fêtes, sont nécessaires afin de limiter au maximum les contacts non nécessaires entre les personnes. Parmi les mesures spéciales d’urgence qui devront être appliquées dans la Communauté métropolitaine de Québec (y compris Lévis) et dans la ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais, mentionnons notamment :

  • le couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h;
  • la fermeture des écoles primaires et secondaires (apprentissages en ligne);
  • la fermeture des cinémas, des salles de spectacle et des musées;
  • la fermeture des restaurants (sauf pour livraison et comptoirs pour emporter);
  • la fermeture des commerces non essentiels;
  • l’interdiction pour les commerces de vendre des produits non essentiels;
  • la limite de 25 personnes dans les lieux de culte;
  • les activités extérieures de sport ou de loisirs permises uniquement avec les personnes résidant à la même adresse ou par un groupe de 8 personnes avec distanciation.

Notons que les services de garde éducatifs à l’enfance et scolaires demeurent ouverts, mais qu’il est demandé aux parents qui le peuvent de garder les enfants à la maison. Le télétravail demeure obligatoire pour tous, à l’exception des employés dont la présence est essentielle à la poursuite des activités de l’entreprise, de l’organisme ou de l’administration publique.

Source

Suivez-nous