Partager

Rencontre de la Commission des jeunes élues et élus de l’UMQ –
« Cap sur les élections municipales de 2021 »

Publié le 21 février 2020

Québec, le 21 février 2020 – À un peu plus d’un an des élections municipales de 2021, les membres de la Commission des jeunes élues et élus de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont convenu d’un nouveau plan d’action qui met l’emphase sur la participation électorale des jeunes de 35 ans et moins lors du prochain scrutin municipal. En droite ligne avec cette priorité, la Commission a également profité de sa réunion pour déposer une lettre de commentaires à l’intention du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, qui fait état des changements nécessaires au cours d’Éthique et culture religieuse (ECR) qui est présentement en révision.  

Qu’il s’agisse de la participation aux élections ou du nombre de candidatures jeunesse, les jeunes du Québec ne prennent pas la place citoyenne qui leur revient. Représentant désormais plus du tiers de l’électorat, les moins de 35 ans ont leur mot à dire selon les jeunes élues et élus de l’UMQ.

« Depuis 1985, les 18-34 ans sont le groupe d’âge avec le plus faible taux de participation de l’ensemble des groupes d’âge, et ce, toutes élections confondues. Au municipal, c’est encore pire. Par exemple, à Montréal, à peine 24,6 % des jeunes de 18 à 25 ans ont voté le 5 novembre 2017. Pour les 26 à 35 ans, le taux n’est guère plus élevé, 32,1 %, alors que la participation générale dans la métropole était de 42,46 % », a expliqué d’entrée de jeu monsieur Jérémie Ernould, président de la Commission des jeunes élues et élus de l’UMQ et conseiller municipal de la Ville de Québec.

Face à ces constats, la Commission a convenu d’un nouveau plan d’action qui priorise l’augmentation de la participation électorale des jeunes de 35 ans et moins lors du prochain scrutin municipal en novembre 2021. 

« Que ce soit le vote ou encore le nombre de candidatures jeunesse sur les conseils municipaux, il y a place à l’amélioration. La Commission sera donc active, dans la prochaine année, pour rencontrer les jeunes afin de leur parler de la vie politique municipale, de l’importance des municipalités dans leur quotidien et de la meilleure façon de s’impliquer pour faire de vrais changements dans leur milieu. Nous commençons d’ailleurs dès aujourd’hui notre travail en déposant nos recommandations afin d’intégrer des notions de démocratie et de citoyenneté municipale dans la nouvelle mouture du cours d’ECR», a conclu le président de la Commission.

À propos de la Commission des jeunes élues et élus

La Commission des jeunes élues et élus de l’UMQ a été créée en 2007 et regroupe des élues et élus municipaux âgés de 35 ans et moins. Elle a pour mandat de formuler des avis ainsi que des recommandations au conseil d’administration de l’UMQ concernant divers dossiers d’importance pour les jeunes élues et élus municipaux. Depuis 2012, le président de la Commission a un siège d’office au conseil d’administration de l’UMQ.

Par le biais de sa Commission, l’UMQ offre ainsi un soutien aux jeunes élues et élus municipaux et met de l’avant plusieurs dossiers importants comme la conciliation vie politique/vie familiale, l’implication des jeunes dans la participation citoyenne et lors des élections municipales.

Suivez-nous