Partager

Réhabilitation des berges des grands parcs de l’île de Montréal

Publié le 9 février 2021

Les berges des grands parcs de l’île de Montréal seront mieux protégées contre l’érosion causée par les conditions météorologiques extrêmes grâce aux investissements que le gouvernement du Canada fait dans les infrastructures publiques pour protéger les collectivités et améliorer leur qualité de vie.

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la chambre des Communes et lieutenant du Québec, et madame Valérie Plante, mairesse de la ville de Montréal, ont annoncé un important investissement visant la réhabilitation écologique des berges des grands parcs riverains de l’île de Montréal, qui sont menacées par une érosion accélérée.

Le projet vise à réhabiliter et à sécuriser quelque 10 km de berges par des techniques inspirées du génie biologique, comme la plantation de végétaux et d’arbustes, qui permettront de mieux gérer les impacts de l’érosion et de protéger les communautés et les écosystèmes riverains. Les travaux préparatoires, qui devraient débuter dès 2021, visent cinq grands parcs,  notamment les secteurs du Cap-Saint-Jacques et du Bois-de-l’Île-Bizard du Grand parc de l’Ouest; le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation; le parc de la Promenade-Bellerive; le parc René-Lévesque; et l’ancien port de plaisance de Lachine.

Le gouvernement du Canada investit plus de 34,3 millions de dollars dans ce projet par le biais du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC). Pour sa part, la Ville de Montréal y contribue 51,5 millions de dollars.

Source

Suivez-nous