Partager

Réduction, réemploi, récupération et recyclage des matières résiduelles

Publié le 18 novembre 2021

RECYC-QUÉBEC publie le Portrait 2021 des comportements et des attitudes des citoyen(ne)s québécois à l’égard de la réduction à la source, du réemploi, du recyclage et de la valorisation (3RV)Cette étude comportementale succède ainsi au premier portrait dressé en 2015.

Qu’est-ce qui motive la participation à la collecte sélective? Est-ce facile pour les ménages québécois de récupérer les matières recyclables ou organiques? La réduction à la source est-elle une pratique connue de la population du Québec? L’étude apporte un éclairage renouvelé sur ces questions.

Les ménages québécois adoptent le bac brun

Au cours des cinq dernières années, plusieurs municipalités ont mis en place une collecte des résidus alimentaires sur le territoire québécois. Les gens ont répondu présents en grand nombre à cette nouvelle collecte, car l’évolution des comportements la plus significative concerne cette pratique. En effet, l’étude révèle une augmentation importante de la proportion de gens qui récupèrent leurs résidus alimentaires (53 % contre 26 % en 2015). Plus du tiers (36 %) des répondants affirment récupérer systématiquement tous leurs résidus alimentaires, contre 12 % en 2015.

Récupérer : un geste pour l’environnement 

La quasi-totalité (97 %) des gens sondés affirme récupérer les matières recyclables systématiquement ou la plupart du temps. Ce sont des motivations environnementales qui se cachent derrière les comportements responsables, soit pour laisser un meilleur environnement aux générations futures, pour éviter le gaspillage des ressources ou encore, pour contribuer à la réduction des déchets dans les sites d’enfouissement.

Réduire et consommer autrement : des habitudes en progression

L’étude révèle que les pratiques de réduction à la source, de réemploi et de réparation font de plus en plus partie du quotidien de la population. En effet, les ménages québécois contribuent instinctivement à la réduction à la source, que ce soit en achetant usagé, en louant ou en empruntant du matériel, en réparant des objets brisés, en achetant local, en réduisant les commandes en ligne d’outremer ou en optant pour des produits réutilisables.

Consulter le portrait 2021

Source

Suivez-nous