Partager

Rapport sur les aires infestées par la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Publié le 16 novembre 2021

La Direction de la protection des forêts (DPF) a publié les résultats de l’inventaire aérien des dommages causés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) en 2021 sur le site Web du Ministère. Les superficies touchées par la TBE ont diminué au Québec.

Cette année, ces superficies totalisent 12 229 847 hectares, comparativement à 13 537 152 hectares en 2020. L’épidémie touche principalement les régions du Bas-Saint-Laurent, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et de la Capitale-Nationale.

Le relevé aérien des dommages causés par la TBE est réalisé annuellement depuis 1967 par la DPF. Ce relevé permet d’évaluer l’intensité et l’étendue des dégâts causés par cet insecte. Dans la Stratégie d’aménagement durable des forêts, le gouvernement du Québec prend en compte les effets de la TBE dans sa gestion forestière. Des mesures de prévention sont alors intégrées à la planification de l’aménagement forestier.

Dans les forêts vulnérables, la lutte directe avec un insecticide biologique, le Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk), est utilisée en complémentarité de la récolte des peuplements touchés par la TBE afin d’atténuer les conséquences socioéconomiques des épidémies. Finalement, en fonction de l’évolution de l’épidémie et des effets appréhendés, la récolte des arbres moribonds ou morts depuis peu réduit les pertes de matière ligneuse. Pour être en mesure de mettre en application les approches de la Stratégie, il est primordial de connaître la localisation et l’étendue des superficies touchées par l’insecte en effectuant des relevés terrestres et aériens.

Source

Suivez-nous