Partager

Rapport du Conseil consultatif canadien de la statistique

Publié le 17 décembre 2021

Hier, le Conseil consultatif canadien de la statistique (CCCS) a présenté son deuxième rapport sur l’état de notre système national de statistique au ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. Le rapport reconnaît que Statistique Canada a bien géré la situation tout au long de la pandémie. Il souligne aussi que le pays a besoin de se doter d’une définition plus claire des principes entourant la gouvernance des données et le rôle d’intendance des données. Les politiques et les lois doivent être mises à jour non seulement pour répondre aux attentes et aux besoins des Canadiens mais également pour contribuer au dynamisme de l’économie.  

Le rapport présente trois grandes recommandations :

  1. Adapter la gouvernance et l’intendance des données à une société numérique.
  2. Adapter la législation en matière de statistique pour rendre compte des besoins d’un système national de statistique numérique moderne.
  3. Tirer parti des possibilités offertes pour répondre aux besoins critiques en matière de données.

Il existe une mine de données publiques et privées au pays qui ne font pas partie du système statistique national. Lorsqu’elles sont fondées sur des définitions et des concepts communs et des normes partagées, ces données peuvent jouer un rôle déterminant dans la création d’une société plus forte.  

Pour que le Canada réussisse dans un monde numérique de plus en plus dynamique, Statistique Canada doit y jouer un rôle clé. L’organisme est une source indépendante et fiable de statistiques officielles et fournit une base solide à l’imputabilité du gouvernement et à la prise de décisions basée sur les données probantes dans les secteurs public et privé, au profit de l’ensemble de la population canadienne. 

Le Conseil estime que pour appuyer le système statistique national, il est essentiel que la législation en matière de statistique soit solide, claire et sans ambiguïté. Une grande partie de la Loi sur la statistique est essentiellement inchangé depuis 1918 et doit être mise à jour parce que à l’heure actuelle, la Loi sur la statistique ne rend pas compte des technologies numériques modernes utilisées pour la collecte, le transfert et le partage de renseignements statistiques. 

Les sources de données, à elles seules, ne peuvent généralement pas assurer l’ampleur, la profondeur ou les interconnexions requises pour examiner des enjeux plus complexes. Pour appuyer les analyses, les ensembles de données doivent être construits à partir de sources multiples, tout en respectant des protocoles de confidentialité et de sécurité clairement définis. De plus en plus, les chercheurs doivent être en mesure de relier et de connecter des variables pertinentes sur demande.

Afin  de promouvoir un système statistique véritablement national, les collaborations et partenariats avec un large éventail d’intervenants sont essentiels. Statistique Canada est bien placé pour se pencher sur les normes et méthodes statistiques, et assurer une direction en la matière, car il possède une expertise qui recoupe et englobe différents enjeux, intervenants et contextes, en plus d’être une institution respectée et digne de confiance.

Source

Suivez-nous