Partager

Québec atteint sa cible de territoire protégé

Publié le 18 Décembre 2020

Crédit : rapide-blanc –  La rivière Jupiter de l’île d’Anticosti

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, a annoncé que Québec a atteint la cible de protection de 17 % de son territoire terrestre et d’eau douce avant la fin de 2020, tel qu’il s’y était engagé.

La désignation toute récente de 34 réserves de territoire aux fins d’aire protégée (RTFAP), totalisant 12 647 kmet correspondant à 0,84 % du territoire, s’ajoutant à d’autres désignations récentes, permet, au total, de protéger plus de 96 000 km2, soit 17,03 % du territoire québécois.

La désignation des territoires additionnels permettra d’assurer leur protection  jusqu’à ce qu’un statut légal de protection, visant à conserver à perpétuité des éléments représentatifs de la biodiversité et des écosystèmes du Québec, puisse leur être accordé en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel ou d’une autre loi. De façon générale, ces territoires devraient, à terme, constituer des réserves de biodiversité. 

L’atteinte de la cible en milieu terrestre et d’eau douce s’appuie également sur l’engagement gouvernemental de protéger l’entièreté de l’île d’Anticosti dans le cadre de son inscription comme site du patrimoine naturel de l’UNESCO.

La création d’aires protégées contribue de façon exceptionnelle au maintien de la diversité des espèces, des écosystèmes et des ressources génétiques sauvages ainsi qu’à l’atteinte d’objectifs de développement durable et d’aménagement durable des forêts.

Informations sur les aires protégées au Québec

Source

Suivez-nous