Partager

Première rencontre de la tournée D’Elles à Élues –
L’UMQ s’engage pour la parité en politique municipale

Publié le 9 octobre 2020

Montréal, le 9 octobre 2020 — C’est aujourd’hui que se tenait la première rencontre de la tournée D’Elles à Élues de la Commission Femmes et gouvernance de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). L’événement, qui s’est déroulé entièrement en format virtuel, a réuni plus de 160 femmes de partout au Québec sur le thème « Faire campagne électorale ».

Outre la présidente de l’UMQ et la présidente de la Commission, le premier événement de la tournée, animé par madame Marie Grégoire, ancienne députée et aussi communicatrice, conférencière et éditrice du magazine Premières en affaires, a permis à mesdames Josée Néron, trésorière de l’UMQ et mairesse de Saguenay, Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda, et Sylvie Parent, mairesse de Longueuil, de témoigner de leurs expériences en campagne électorale.

À un peu plus d’un an des prochaines élections municipales, la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy, se fixe un objectif clair : augmenter significativement le nombre de candidatures de femmes aux postes de conseillère municipale et de mairesse afin d’atteindre la parité sur les conseils municipaux.

« L’événement d’aujourd’hui donne le coup d’envoi d’une tournée virtuelle qui a pour but d’inciter les femmes à faire le saut en politique. Avec nos partenaires, et à l’aide de la participation de femmes politiques fortes et engagées, nous allons convaincre les femmes du Québec que nous avons besoin d’elles en politique municipale », précise-t-elle.

« Bien que les femmes composent la moitié de la population, on ne compte que 18,8 % de mairesses et 34,5 % de conseillères sur les conseils municipaux. C’est une situation que nous cherchons à faire évoluer en nommant les tabous, en déboulonnant les préjugés et en démontrant clairement que les femmes ont toutes les compétences pour briguer des postes d’importance. À entendre les témoignages des participantes, il m’apparaît clair que ce genre d’initiative est nécessaire pour démontrer que l’implication politique est possible et gratifiante pour toutes celles qui souhaitent contribuer au développement de leur communauté », ajoute madame Maude Laberge, présidente de la Commission Femmes et gouvernance et mairesse de Sainte-Martine.

Partenaire de la tournée D’Elles à Élues, la société Bell abonde dans le même sens et croit à l’importance de la présence des femmes dans des postes stratégiques dans tous les domaines d’activité.

« Bell est heureuse de s’associer encore cette année avec l’UMQ et nous saluons depuis 2013 leur contribution au développement durable des communautés par la remise du Prix Francine-Ruest-Jutras, qui vise à reconnaître l’excellence et le leadership des femmes sur la scène politique municipale et dans la gouvernance locale », a mentionné Karine Moses, présidente, direction du Québec, Bell.

Rappelons que cet événement est aussi réalisé grâce à une contribution financière provenant de l’entente intervenue entre l’UMQ et le gouvernement du Québec.

À propos de la campagne D’Elles à Élues

Lancée en mars 2020 à l’initiative de la Commission Femmes et gouvernance de l’UMQ, la campagne D’Elles à Élues a pour but de faire émerger chez les femmes le sentiment de confiance en elles nécessaire à se lancer aux prochaines élections municipales, en les inspirant avec de récents symboles et histoires de réussite, soit des mairesses et des conseillères nouvellement élues en 2017, de plusieurs régions québécoises, de taille différente de municipalité représentant la diversité des élues québécoises. Les mairesses de Rouyn-Noranda, Rivière-du-Loup, Saguenay, Percé, Montréal, Longueuil et Brossard, de même que des conseillères municipales de Baie-Comeau, Candiac, Gatineau, Montréal et Québec, agissent comme ambassadrices de la campagne. Pour en savoir plus, visitez le site Web de l’UMQ : umq.qc.ca/ellesaelues.

Suivez-nous