Première québécoise du projet Une ville, un livre

Québec, le 7 mars 2019– La Ville de Québec, le Gouvernement du Québec et L’Institut Canadien de Québec annoncent la tenue de la première québécoise du projet Une ville, un livre qui se tiendra tout au long du mois de mars à Québec. Pour l’occasion, les citoyens de Québec sont invités à lire Les chars meurent aussi, une histoire touchante et lumineuse de Marie-Renée Lavoie, publiée aux éditions XYZ.

Ce mouvement est une initiative rassembleuse qui encourage les citoyens à lire un même livre, au cours du même mois et favorise les échanges. Il s’agit en général de créer un sens de la communauté et de promouvoir l’alphabétisation. 

« Notre langue commune et la littérature québécoise sont de véritables traits d’union qui alimentent notre fierté collective d’appartenir à la plus grande nation francophone des Amériques. Quoi de mieux que de profiter du Mois de la Francophonie pour vivre cette première expérience enrichissante et rassembleuse? Le gouvernement du Québec est ainsi très heureux d’appuyer de telles initiatives qui font de notre capitale nationale une ville créative et vibrante sur le plan culturel », souligne Mme Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française.

 « À l’instar d’autres villes qui ont la désignation de l’UNESCO et de la Ville de Seattle ayant initié le mouvement Une ville, un livre, nous souhaitons encourager la lecture, favoriser la littératie et resserrer le tissu social par le biais d’une œuvre partagée. » souligne Mme Alicia Despins, conseillère municipale pour le district Vanier-Duberger, membre du comité exécutif et responsable de la culture, de la techno-culture et des grands événements culturels.

 « En début d’année, nous avons demandé à des libraires et des bibliothécaires de Québec de suggérer des titres écrits par un auteur ou une autrice de la ville de Québec et publiés au cours des trois dernières années, explique M. Dominique Lemieux, directeur de la Maison de la littérature. Ces titres devaient se démarquer par leur qualité littéraire et leur caractère rassembleur. Un vote réalisé auprès de libraires et bibliothécaires a mené à la sélection finale. »

Les citoyens sont invités tout au long du mois de mars à participer à des clubs de lecture et à des rencontres avec l’auteure, à commenter des capsules vidéos et à partager leurs coups de cœur sur les réseaux sociaux par l’entremise du #unevilleunlivre. Il sera possible de se procurer le livre chez les libraires de la région et dans les 26 bibliothèques du réseau de la Bibliothèque de Québec.

La Ville Québec rejoint ainsi les rangs de plusieurs grandes villes littéraires mondiales UNESCO et se positionne une fois de plus comme capitale littéraire effervescente, inspirée et inspirante.

Pour en savoir davantage sur le projet, il est possible de consulter unevilleunlivre.ca