Piscines résidentielles

Avec la saison estivale qui approche à grands pas, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) souhaite rappeler les règles de sécurité minimales à respecter pour toutes les nouvelles installations de piscines résidentielles au Québec.

Ces normes, établies par le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles, visent à contrôler l’accès aux piscines afin de prévenir les risques de noyade, plus particulièrement chez les jeunes. Il suffit en effet de quelques secondes pour qu’un enfant échappe à la vigilance d’un adulte et se trouve à l’eau.

Entre autres, le Règlement exige :

  • que toute nouvelle piscine creusée ou d’une hauteur de moins de 1,2 m soit entourée d’une enceinte. Celle-ci doit mesurer plus de 1,2 m, doit pouvoir empêcher le passage d’un objet sphérique de 10 centimètres de diamètre et doit être dépourvue de tout élément pouvant en faciliter l’escalade;
  • que toute porte d’accès à la piscine soit munie d’un dispositif de sécurité lui permettant de se refermer et de se verrouiller automatiquement;
  • que toute terrasse adjacente à une piscine soit équipée d’une enceinte et d’une porte afin d’en protéger l’accès.

Un permis municipal est requis pour construire, installer ou remplacer une piscine, ou pour ériger une construction y donnant accès ou en empêchant l’accès. Par ailleurs, soulignons que les municipalités peuvent adopter des règles plus sévères que celles contenues dans le Règlement. Les propriétaires sont donc invités à se renseigner auprès de leur administration municipale pour connaître la réglementation à respecter.

Le MAMH rappelle que la vigilance autour des piscines résidentielles constitue le moyen le plus efficace pour sauver des vies. Il entend d’ailleurs poursuivre les efforts de sensibilisation à cet effet durant toute la période estivale.

Rappelons que l’UMQ offrira, le 28 mai prochain, un webinaire gratuit pour ses membres pour tout savoir sur le rôle des municipalités en matière de sécurité des piscines résidentielles. Pour en savoir plus, cliquez ici.