Partager

Perspectives énergétiques canadiennes 2021 : horizon 2060

Publié le 7 octobre 2021

Devant l’urgence de mener une transition énergétique réellement efficace à l’échelle du pays, l’Institut de l’énergie Trottier de Polytechnique Montréal, en collaboration avec le Pôle e3c de HEC Montréal et la firme ESMIA, publie les Perspectives énergétiques canadiennes 2021 : horizon 2060. Ce rapport, qui en est à sa deuxième édition, projette l’évolution de la production et de la consommation d’énergie ainsi que des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada. Pour mieux mesurer les impacts des stratégies de réduction, il compare des scénarios de transformation s’étalant sur les quarante prochaines années, selon que le Canada atteigne la carboneutralité en 2045, 2050 ou 2060. Cet exercice de modélisation énergétique est fondé sur la description technologique la plus riche en la matière au pays.

Le Canada s’est donné des objectifs exigeants en matière de réduction de GES. Ainsi, puisqu’il est à lui seul responsable de plus de 80 % des émissions, le secteur énergétique doit être ciblé comme secteur à décarboner en priorité. Sachant qu’il compte pour 10,2 % du PIB et que les Canadiens sont fortement énergivores – arrivant au 2e rang des plus grands consommateurs par habitant, parmi les pays membres de l’OCDE  – , sa transformation s’annonce déterminante pour l’avenir du pays.

Pour assurer la réussite d’une transition énergétique et technologique qui se veut sans précédent, les chercheurs indépendants se sont tournés vers la modélisation. Ils ont analysé les voies d’actions possibles pour atteindre la carboneutralité au Canada et ont évalué le coût et l’impact de diverses trajectoires au niveau national et province par province, tenant compte des importantes différences entre les profils énergétiques de celles-ci.

Source

Suivez-nous