La MRC des Maskoutains encourage l’engagement civique des jeunes

Saint-Hyacinthe, le 10 août 2017 – À l’invitation de la coalition Interjeunes et en présence de ses représentants, la MRC des Maskoutains a signé le 7 août dernier la Déclaration d’engagement pour l’inclusion sociale et le développement du pouvoir d’agir des jeunes. À la séance du conseil de juillet, les élus avaient signifié leur volonté de poser ce geste qui coïncide avec une série d’activités qui se tiennent dans le cadre de la Journée internationale de la jeunesse, le 12 août.

« S’engager à reconnaître l’initiative des actions citoyennes de la jeunesse, c’est s’engager pour l’avenir. Nous sommes la première MRC à signer la Déclaration d’engagement pour l’inclusion sociale et le développement du pouvoir d’agir des jeunes. Par ce geste, la MRC reconnait l’importance des jeunes dans le développement des collectivités et la création des sociétés de demain », a souligné Francine Morin, préfet de la MRC.

En incitant les organisations et municipalités à signer cette déclaration, la coalition Interjeunes souhaite que tous prennent conscience de l’importance des jeunes dans le développement des collectivités et la création d’une société juste et prospère. Elle veut que la société donne à tous les jeunes la place et les moyens de construire un monde plus riche de justice, de paix, de démocratie, d’égalité et de solidarité et qu’elle favorise « l’empowerment » jeunesse.

« Un représentant de la table jeunesse régional siège au sein de la Commission permanente de la famille et un siège est réservé au sein du comité de développement social pour une représentation jeunesse. Nous souhaitons que les jeunes participent activement au développement de la région et nous mettrons tout en oeuvre pour faciliter leur engagement », a indiqué Mme Raymonde Plamondon, maire de Saint-Valérien-de-Milton et présidente de la Commission permanente de la famille depuis 2006.

En signant la déclaration, la MRC atteste sa participation dans le mouvement qui appelle à l’inclusion sociale et au développement du pouvoir d’agir des jeunes, pour et avec les jeunes, afin de leur assurer la place et les moyens pour une participation pleine et entière comme citoyen actif dans leur collectivité d’appartenance.