Mesures d’atténuation pour la construction du REM

Montréal, le 2 avril 2019 – L’Autorité régionale de transport métropolitain, le Réseau express métropolitain (REM), Mobilité Montréal et tous les partenaires de transport collectif poursuivent le travail de planification visant à préciser les mesures qui seront déployées pour pallier aux perturbations engendrées par les travaux du REM.

Rappelons que la stratégie d’atténuation dévoilée le 28 février 2019 établit les grands axes de déplacement, les modes privilégiés et certaines mesures préférentielles qui permettront aux services de transport collectif d’être compétitifs à la voiture lors de la fermeture du tunnel Mont-Royal en 2020. L’objectif de cette stratégie est de répondre aux trois principales préoccupations des usagers affectés par les travaux, soit le maintien des services de transport collectif, la variété des modes de transport et les temps de parcours.

Les partenaires de transport collectif à l’écoute des usagers

Le travail de collaboration avec les représentants des usagers des lignes de Deux-Montagnes et de Mascouche a été essentiel à l’élaboration de la stratégie d’atténuation. D’ailleurs, une dizaine de leurs propositions, dont l’aménagement et la prolongation de certaines voies réservées, se retrouvent déjà dans le plan de travail, alors que d’autres sont à l’étude.

Il est important de rappeler que le tunnel sous le Mont-Royal est unique sur le territoire métropolitain, en plus d’être un lien privilégié pour accéder en transport collectif au centre-ville. Dans le cadre des travaux du REM, ce tunnel sera fermé pour rénovation. Par conséquent, des services alternatifs de transport collectif, en fonction du secteur géographique et du point d’origine, sont en développement afin de limiter l’impact sur les usagers affectés, particulièrement sur leur temps de parcours.

Pour maintenir un lien en transport collectif vers le centre-ville capable d’absorber annuellement plus de dix millions de déplacements, un effort considérable de concertation et de collaboration est nécessaire. La planification des services alternatifs de transport collectif étant toujours en cours, la contribution des représentants des usagers demeure essentielle à l’amélioration continue des mesures dans les prochaines phases de communication et de déploiement, dont le dévoilement du plan de l’ensemble des mesures d’atténuation – également appelé le réseau transitoire – à la rentrée 2019.

Pour en savoir plus