Partager

Lutte contre les effets de la pénurie de main-d’œuvre

Publié le 10 novembre 2021

Les élues et élus municipaux et les industriels de Chaudière-Appalaches demandent au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence qui permettra aux entreprises manufacturières de cette région phare de lutter contre les effets de la pénurie de main-d’œuvre. Dans la foulée d’un rapport d’enquête réalisé par Deloitte et E&B DATA dévoilant les impacts économiques de la crise de la main-d’œuvre sur les entreprises manufacturières, la région de Chaudière-Appalaches se mobilise afin de proposer une série d’actions concrètes pour assurer la pérennité de son économie et la vitalité de ses milieux.

En 2021, c’est 2,1 G$ de production manufacturière qui ont échappé à la région de Chaudière-Appalaches, sans compter des millions de dollars d’investissements non réalisés. La pénurie de main-d’œuvre cause aujourd’hui une perte d’opportunités, d’innovation et de croissance dans la région.

Déterminés à prendre les choses en main et à redonner confiance aux entrepreneurs de la région, les élus municipaux, les industriels et les services de développement économique de Chaudière-Appalaches désirent collaborer avec le gouvernement du Québec pour mettre fin à l’effet de la rareté de main-d’œuvre sur l’économie régionale. Ainsi, ils proposent au sein d’un mémoire une série de mesures qui s’articulent autour de cinq axes d’intervention :

  1. L’automatisation et la robotisation : Adapter les programmes aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent s’automatiser et se robotiser ;
  2. Le recrutement international : Favoriser l’augmentation et la rétention des bassins de main-d’œuvre dans les régions en plein emploi ;
  3. La formation, la requalification et la rétention : Favoriser la croissance des bassins d’étudiants, valoriser la formation professionnelle en alternance travail-études et améliorer la fiscalité des travailleurs pour favoriser la rétention ;
  4. L’occupation du territoire et les services aux collectivités : Trouver rapidement des solutions à la création de nouveaux logements et favoriser le transport collectif en région ;
  5. La régionalisation de l’immigration : Accélérer la régionalisation de l’immigration en favorisant les régions en plein emploi.

Source

Suivez-nous