Partager

Lutte contre la chaleur et amélioration de la santé

Publié le 1 février 2021

Le gouvernement du Québec a retenu 8 projets et investi 8 M$, soit 1 M$ par projet, à la suite de son premier appel de propositions dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains. Quatre de ces projets profiteront à la population du Grand Montréal et quatre autres bénéficieront aux populations de DrummondvilleGatineau, Saguenay et Sherbrooke.

La préservation des milieux naturels, l’utilisation de matériaux perméables ou réfléchissant la chaleur, l’accroissement de la canopée, le verdissement et la création d’espaces verts en périmètre urbain seront privilégiés dans le cadre de ces projets, notamment dans des quartiers défavorisés où la population est plus vulnérable aux effets de la chaleur et à la pollution de l’air. Soulignons que l’expression « îlots et archipels de chaleur urbains » réfère à la différence de température observée entre les milieux urbains et les zones rurales environnantes.

Plusieurs bénéfices importants sont attendus de ces projets de verdissement : amélioration de la qualité de vie et de la santé physique et mentale, cohésion sociale et sentiment d’appartenance, création d’une trame verte active, augmentation de la biodiversité, sécurité alimentaire, etc.

Le Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains vise globalement à augmenter la résilience des collectivités face aux impacts des changements climatiques, principalement les îlots et archipels de chaleur urbains, et à réduire les risques liés aux extrêmes météorologiques comme la chaleur extrême.

Source

Suivez-nous