Partager

L’UMQ prête dès maintenant à travailler avec le nouveau conseil des ministres du gouvernement canadien

Publié le 20 novembre 2019

Montréal, le 20 novembre 2019 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) salue la composition du conseil des ministres du gouvernement du Canada et est prête à travailler dès maintenant avec ses vis-à-vis, notamment la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, madame Catherine McKenna et la ministre du Développement économique rural, madame Maryam Monsef, sur les enjeux importants pour le monde municipal, notamment la lutte et la résilience aux changements climatiques, la bonification des offres de transports collectifs et de logements abordables, et la reconnaissance de l’autonomie des gouvernements de proximité.

« Nous avions hâte de connaître les femmes et les hommes avec qui nous travaillerons dans les prochains mois pour bâtir ensemble des communautés plus résilientes aux risques climatiques, avec des systèmes de transports adaptés aux besoins actuels et une offre bonifiée de logements abordables. Au nom des gouvernements de proximité, je félicite tout particulièrement les ministres McKenna et Monsef pour leur nomination et j’ai bien hâte de les rencontrer ainsi que leur équipe, et ce, le plus rapidement possible pour que l’on puisse se mettre dès maintenant au travail », a déclaré d’entrée de jeu madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.

La décision de réserver des responsabilités ministérielles de choix aux députées et aux députés québécois est perçue par l’UMQ comme une invitation à resserrer les liens entre les municipalités québécoises et le gouvernement canadien.

« Sur une foule d’enjeux, les municipalités sont en première ligne. Prenons par exemple la lutte contre leschangements climatiques où le monde municipal a un rôle crucial à jouer. Pour réussir efficacement la transition climatique, ou l’amélioration des services directs aux citoyennes et aux citoyens, il faut que les municipalités et le gouvernement du Canada se parlent de gouvernement à gouvernement. La reconnaissance de l’autonomie municipale, c’est la garantie d’un meilleur partenariat avec le Canada pour le mieux-être de nos communautés », a conclu Madame Roy.

Lors des dernières élections fédérales, l’UMQ a fait connaître ses priorités aux formations politiques en adoptant une plateforme municipale. Ces priorités seront au cœur de la relation entre les municipalités et le nouveau conseil des ministres canadien.

Suivez-nous