Partager

L’UMQ exige le transfert immédiat des 500 M$ promis provenant de la taxe sur l’essence fédérale

Montréal, le 29 mars 2019 – À l’occasion d’une réunion de son comité exécutif aujourd’hui, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a adopté une résolution unanime demandant aux gouvernements du Québec et du Canada le transfert immédiat vers les municipalités des fonds additionnels de plus de 500 M$ prévus au budget fédéral 2019-2020. Ce transfert doit se faire selon les paramètres du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) 2019-2023.

Le 19 mars dernier, le gouvernement du Canada a annoncé dans son budget 2019-2020 l’octroi de fonds additionnels de plus de 500 M$ destinés aux municipalités par le programme TECQ. Alors que les tractations entre les différents paliers de gouvernement sont susceptibles de retarder les transferts vers les municipalités, l’UMQ refuse que les gouvernements de proximité fassent les frais d’une nouvelle querelle Ottawa-Québec.

« Les municipalités sont propriétaires de plus de 60 % des infrastructures publiques au Québec. Autant le gouvernement du Canada que celui du Québec reconnaissent qu’elles ont des besoins considérables. Il n’est pas question pour nous de regarder le fédéral et le provincial se chamailler alors que l’argent est disponible dès maintenant », a déclaré M. Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville.

Le retard du versement de ces fonds risque de faire perdre à l’ensemble des municipalités une saison de construction.

« Les citoyennes et les citoyens ont d’importantes attentes quant à la qualité de leurs infrastructures municipales et à ce que leurs élues et élus travaillent avec efficacité et collaboration », a conclu Monsieur Cusson.

Suivez-nous