Longueuil donne un coup de pouce au logement social

Longueuil, le 4 février 2019 – Les membres du conseil municipal ont adopté mardi dernier un règlement qui abolit certains tarifs lors des demandes de permis de construction et de certificats d’autorisation. Ainsi, le paiement des coûts pour ces octrois ne sera plus requis pour les organismes à but non lucratif qui développent un projet immobilier dans le cadre du programme AccèsLogis Québec et les résidents qui désirent avoir recours au Programme adaptation de domicile (PAD) de la Société d’habitation du Québec.

Cette abolition de tarifs, qui concerne principalement les permis de construction, les modifications au règlement de zonage ou au plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) et les dérogations mineures, représente des économies importantes pour les organismes impliqués dans les projets du programme AccèsLogis Québec et un coup de pouce pour les citoyens qui, vivant avec un handicap, souhaitent adapter leur maison dans le cadre du PAD. Par exemple, un organisme désirant faire une demande de permis de construction pour une habitation de 10 logements sociaux pourrait économiser près de 4 000 $ en vertu du nouveau règlement.

« L’adoption de ce règlement par les membres du conseil démontre que Longueuil poursuit ses actions pour satisfaire les besoins en habitation des personnes les plus démunies. Tous les citoyens devraient avoir accès à un toit qui correspond à leurs besoins à un coût abordable. Ce règlement se veut un pas dans la bonne direction pour que ce principe soit respecté », s’est réjouie la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

Cette décision s’inscrit dans la volonté de la Ville de faciliter la réalisation de logements sociaux et communautaires, une des orientations figurant dans la Politique de l’habitation et du logement social adoptée en mars 2017 et qui s’arrime aux objectifs énoncés au Plan d’action métropolitain pour le logement social et abordable (PAMLSA).

Pour plus d’information