Partager

Logements sociaux et abordables au Quartier des lumières

Publié le 8 juin 2021

À l’aube du dévoilement du programme particulier d’urbanisme (PPU) des Faubourgs, l’arrondissement de Ville-Marie et la Ville de Montréal concluent une entente avec le Groupe Mach pour le développement de 482 logements sociaux et 245 logements abordables sur l’ancien site de Radio-Canada.

En vertu de l’Accord de développement sur la modernisation et le développement du site de la Maison de Radio-Canada, la lettre d’engagement officialisée aujourd’hui marque le lancement du redéveloppement du site, et confirme la volonté de l’administration à ce qu’il intègre des logements sociaux et abordables, afin de répondre aux besoins identifiés dans le quartier.  

Vers la mixité sociale

Selon l’entente, la délivrance de permis de construction comprenant des logements sur le site est conditionnelle à la construction de logements sociaux et communautaires représentant 20 %  de la superficie du projet immobilier, en plus d’inclure des logements abordables à hauteur de 10 % du nombre total de logements privés.  

Le projet résidentiel projeté comptabilise un total de 2930 unités parmi lesquelles 482 sont réservées aux logements sociaux, répartis dans trois bâtiments distincts, et 245 aux logements abordables, répartis dans l’ensemble des bâtiments privés. Grâce à l’entente signée, la construction des logements sociaux par le promoteur devra débuter à l’automne 2022. La lettre d’engagement comprend d’ailleurs un mécanisme qui a pour effet d’assurer la réalisation des trois projets sociauxen parallèle du développement résidentiel sur le site.

Outre la mixité des usages et la mixité sociale, rappelons que le programme particulier d’urbanisme (PPU) des Faubourgs, qui encadre le développement du quartier, prévoit d’assurer la continuité des parcours vers le fleuve et d’aménager des espaces verts et des équipements collectifs afin de créer des milieux de vie conviviaux et inclusifs.

L’Accord de développement précédant l’adoption du Règlement pour une métropole mixte, l’entente tient compte des objectifs de la Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels.

Source

Suivez-nous