Partager

L’ICE et l’OEAQ concluent un Protocole d’entente historique

Publié le 16 novembre 2021

L’Institut canadien des évaluateurs (l’ICE) et l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec (l’OEAQ) sont heureux d’annoncer la signature d’un Protocole d’entente historique visant à appuyer le travail de leurs membres respectifs ainsi que les partenaires de l’industrie et ce, dans une perspective de protection du public. Ce Protocole d’entente lance ainsi une nouvelle ère de collaboration entre l’ICE et l’OEAQ.

Les membres de l’OEAQ et de l’ICE sont des professionnels hautement qualifiés et respectés qui suivent un programme d’études complet et qui satisfont à des exigences rigoureuses en matière d’expérience et d’examens. Ils s’engagent à respecter un Code de conduite et à suivre un programme de perfectionnement professionnel continu de manière à maintenir le plus haut niveau de compétence sur un marché en constante évolution.

Ce partenariat entre l’ICE et l’OEAQ est un message clair à tous que la profession d’évaluateur accrédité et d’évaluateur agréé est une profession fondée sur des principes et des valeurs qui visent à offrir au public des services impartiaux d’évaluation, d’examen d’évaluation, de consultation et d’autres services pour tous les types de biens immobiliers dans leurs domaines de compétences. L’évaluateur accrédité et l’évaluateur agréé sont des acteurs indispensables dans le marché immobilier, tant résidentiel, que commercial et industriel. L’évaluateur veille à ce que les informations pertinentes concernant une propriété soient reflétées dans une opinion objective, indépendante et fiable sur la valeur marchande d’un bien immobilier, afin que le client puisse prendre une décision éclairée. 

Le Protocole est un résultat des efforts par les deux organisations d’assurer une meilleure gestion de la formation des évaluateurs qui décident d’obtenir les désignations AACI et É.A. en se prévalant de ce Protocole, au bénéfice du grand public. Le Protocole prévoit la reconnaissance réciproque des qualifications sur la base de la rigueur des processus de désignation de l’ICE et d’octroi de permis de l’OEAQ, ainsi que des normes de pratique professionnelle.

Pour les membres, le Protocole définit des paramètres précis et rigoureux entourant, notamment, les modalités d’admission, de formation, d’encadrement de la pratique professionnelle et de communication. Essentiellement, cela signifie que les professionnels pourront bénéficier des ressources des deux organisations, en tout respect des normes et règles de l’ICE et de l’OEAQ.

Source

Suivez-nous