Partager

Levée des sanctions américaines sur l’aluminium québécois –
« Une bonne nouvelle pour les régions! », se réjouit l’UMQ

Publié le 15 septembre 2020

aluminium aceum

Montréal, le 15 septembre 2020 — Après s’être portée maintes fois à la défense de l’aluminium québécois, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille avec soulagement la décision des autorités américaines de lever les tarifs douaniers imposés le 6 août dernier, et ce, rétroactivement au 1er septembre 2020.  

« Une bonne nouvelle pour les régions du Québec! Après l’aérospatiale, l’aluminium est le deuxième secteur économique en importance au Québec. Huit des neuf usines au Canada sont ici, dans nos régions. Cela représente près de 10 000 emplois directs, 20 000 emplois indirects et des exportations de plus de 8,3 milliards $ par année. Washington a pris la seule décision qui s’imposait : respecter les règles de libre-échange et lever ses tarifs douaniers qui pénalisaient injustement les travailleuses et les travailleurs. Avec la COVID-19 qui mène la vie dure à nos entreprises, ce recul de l’administration américaine tombe à point nommé », s’est réjouie madame Suzanne Roy, présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie. 

«Il est souhaitable que cette fois-ci soit la bonne et que les États-Unis réalisent qu’ils sont les premiers à faire les frais de ce type de politique, qui ne fait que des perdants. Espérons que nos alumineries, qui évoluent dans un marché inondé par la Chine, pourront respirer un moment. Il est grand temps de renforcer la stratégie de l’aluminium au Québec », a déclaré pour sa part le maire de Sept-Îles, monsieur Réjean Porlier, qui représente une région comprenant deux alumineries sur neuf au Canada. 

« Il s’agit d’une excellente nouvelle. Dans le contexte actuel, il faut saluer les efforts du gouvernement canadien dans les négociations et les discussions effectuées auprès des autorités américaines. Malgré tout, on se doit de rester vigilants, car le gouvernement américain pourrait ramener les tarifs douaniers si les exportations devaient dépasser les quantités autorisées », a conclu madame Josée Néron, trésorière de l’UMQ et mairesse de Saguenay, qui représente la plus grande région productrice d’aluminium au Québec. 

Rappelons que l’UMQ a dévoilé, au printemps dernier, un ambitieux Plan de relance économique municipal. Élaboré avec les partenaires du milieu, il insiste sur l’importance de l’apport industriel dans l’ensemble des secteurs à privilégier dans la reprise des activités économiques. 

Suivez-nous