Partager

Les nouvelles élues et élus municipaux félicités par la ministre Andrée Laforest

Publié le 9 novembre 2021

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, félicite les mairesses et les maires, les conseillères et les conseillers municipaux, ainsi que les préfètes et les préfets de MRC qui recevront l’important mandat, de la part de leur population, de participer au développement du Québec.

« Je tiens à féliciter toutes les élues et tous les élus municipaux! Le mandat qui vous est confié arrive au moment où le monde municipal est appelé à se démarquer pour répondre à de nombreux défis et à jouer un rôle clé dans la relance de notre économie. En tant que ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, je vous assure de mon soutien ainsi que de celui de mon ministère. Nous n’avons ménagé aucun effort pour augmenter le nombre de candidatures, dont celles des femmes et des jeunes, et pour encourager les Québécoises et les Québécois à voter. Nous continuerons d’être là pour les nouvelles élues et les nouveaux élus municipaux. Je suis d’ailleurs fière de voir que de plus en plus de femmes prennent place au sein de nos conseils municipaux! », a indiqué madame Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Au total, 12 220 candidatures ont été reçues pour les 8 062 postes en élection dans tout le Québec : 1 802 pour le poste de mairesse ou de maire, 10 380 pour celui de conseillère ou de conseiller municipal et 38 pour la fonction de préfète ou de préfet de MRC.

La proportion de candidatures féminines a augmenté dans toutes les régions administratives par rapport à l’élection générale de 2017; les femmes constituent 35,5 % des candidatures, alors qu’elles ne représentaient respectivement que 24,7 % et 31,3 % du nombre total en 2005 et en 2017.

L’âge moyen des personnes candidates, tous postes confondus, est de 53,4 ans. L’élection de 2021 est celle où les jeunes de 18 à 34 ans sont le mieux représentés depuis les premières élections à date fixe, en 2005. Ils comptent pour 9,5 % du total des candidatures, comparativement à 8,7 % en 2017.

Source

Suivez-nous