Partager

Le service de contrôle de la circulation aérienne maintenu dans certaines villes canadiennes

Publié le 16 avril 2021

NAV CANADA a confirmé qu’elle maintiendrait le service de contrôle de la circulation aérienne dans certaines villes canadiennes, dont Fort McMurray (Alberta), Prince George (Colombie-Britannique), Regina (Saskatchewan), Saint-Jean (Québec), Sault Ste. Marie (Ontario), Whitehorse (Yukon) et Windsor (Ontario).

L’automne dernier, NAV CANADA a lancé 29 études aéronautiques dans le but de rationaliser en toute sécurité ses activités, tout en s’assurant que les services de navigation aérienne cadrent avec la demande du marché. Toutefois, au terme de nombreuses consultations avec des transporteurs aériens, des aéroports, des associations de l’industrie, des élus locaux et des parties prenantes internes, NAV CANADA a décidé de limiter ses changements de services. 

NAV CANADA s’engage ainsi à ne fermer aucune tour de contrôle ou station d’information de vol au Canada. En outre, la Société interrompra jusqu’à nouvel ordre les études aéronautiques en cours portant sur des emplacements nordiques ou éloignés.

Les études aéronautiques qui sont encore en cours se pencheront sur d’autres solutions, comme des changements d’heures d’exploitation, pour rationaliser les activités de la Société en toute sécurité. Les études qui portaient d’emblée sur les heures d’exploitation ou sur le service consultatif télécommandé d’aérodrome se poursuivront également, sauf celles touchant des emplacements éloignés ou nordiques.

Afin d’améliorer la sensibilisation et la contribution des parties prenantes, NAV CANADA fera appel à un processus d’avis de proposition qui leur offrira une occasion de plus de s’exprimer sur ses recommandations spécifiques.  

NAV CANADA demeure inébranlable dans son engagement envers la sécurité, et tout changement apporté à la façon dont elle offre ses services sera d’abord et avant tout évalué dans ce contexte. La Société continuera de fournir les services de navigation aérienne dont l’industrie a besoin aujourd’hui et tout au long de sa reprise.

Source

Suivez-nous