Partager

Le gouvernement lance deux études afin de prioriser les activités de la pêche

Publié le 19 novembre 2021

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, a profité de son passage en Gaspésie pour annoncer, en compagnie du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, la réalisation de deux études distinctes pour mieux documenter le rôle et la contribution des secteurs des pêches et de l’aquaculture commerciales dans l’atteinte des objectifs gouvernementaux prioritaires, soit l’autonomie alimentaire et le développement économique régional. Ces études seront menées par des firmes externes et indépendantes.

L’une d’entre elles, portant sur la façon dont le secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales influence le développement socioéconomique des régions côtières, sera réalisée par Sinfibec, Experts-Conseil. L’autre, portant sur la contribution potentielle du secteur à l’accroissement de l’autonomie alimentaire du Québec, sera réalisée par la firme Forest Lavoie Conseil.

Elles comprendront un diagnostic des principales interventions du Ministère dans l’industrie des produits marins, dans le but d’en évaluer la performance, l’efficacité et les répercussions sur le secteur et sur le développement et la vitalité des régions. Elles permettront aussi de comprendre pourquoi une grande partie des aliments pêchés ou élevés ici sont exportés et pourquoi le Québec importe certains poissons et fruits de mer. Finalement, elles aideront à connaître et à développer l’intérêt des Québécois envers nos produits de la pêche et à savoir si des produits d’importation peuvent être remplacés par des produits marins locaux.

Source

Suivez-nous