Partager

Le gouvernement fédéral et la FCM soutiennent des projets verts novateurs

Publié le 9 avril 2021

graphique avec le texte : Soutenir 5 projets verts innovants au Québec. Investissements écologiquement responsables dans les infrastructures

Anju Dhillon, députée de DorvalLachineLaSalle, au nom de l’honorable Catherine McKenna, ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités, et Garth Frizzell, président de la FCM, ont annoncé un financement de 991 200 $ dans le cadre du Fonds municipal vert (FMV) pour des études de faisabilité, des plans et des projets pilotes dans cinq collectivités au Québec.

Dans l’arrondissement montréalais de Lachine, on élaborera un plan visant à transformer une ancienne zone industrielle en un quartier écologique destiné à accueillir 4500 nouveaux ménages. Ce plan de développement aura des objectifs de développement durable, y compris une réduction des gaz à effet de serre et un meilleur accès aux services et aux infrastructures publiques.  Il comprendra un processus de concertation ainsi que des études portant sur un système urbain de chauffage et de climatisation, un plan de déplacement structuré ainsi que la gestion et la valorisation des déchets.

Dans la région de Matane, la Société d’aide au développement des collectivités mènera une étude de faisabilité en collaboration avec l’Université de Sherbrooke sur les méthodes permettant de recycler et de revaloriser les pales d’éoliennes pour éviter qu’elles ne finissent dans les sites d’enfouissement.

En collaboration avec la Ville de Québec, la Ville de Lac-Delage mènera un projet pilote en vue de préserver le lac Saint-Charles, la principale source locale d’eau potable, et de respecter les normes environnementales. Pour ce faire, on utilisera une toute nouvelle technologie, développée par le Centre de recherche industrielle du Québec, pour épurer les eaux usées industrielles et municipales à même le système d’étangs aérés en place.

Dans la municipalité de Val-Joli en Estrie, un projet pilote aura pour but de réaménager un immeuble, anciennement occupé par une station-service et un dépanneur, pour le convertir en espaces commerciaux et résidentiels. Le terrain sera également réhabilité au moyen d’une nouvelle technique de pointe, qui sera utilisée pour la première fois au Québec.

À la suite de consultations publiques, la Municipalité d’Adstock réexaminera ses plans d’aménagement du territoire et ses pratiques d’urbanisme en y intégrant des principes d’exploitation durable et en tenant compte de l’incidence des changements climatiques.

Source

Suivez-nous