Partager

Lancement du plan d’action pour la main-d’œuvre –
L’UMQ salue les initiatives de Québec

Publié le 23 septembre 2019

Montréal, le 23 septembre 2019 – Au travail depuis des mois pour combattre la pénurie de main-d’œuvre qui sévit un peu partout au Québec, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) salue les initiatives du gouvernement du Québec annoncées aujourd’hui dans le cadre de la conclusion de la tournée régionale « La Grande corvée 2.0 », lancée en janvier dernier. Les municipalités du Québec encouragent l’ensemble des gouvernements, du Québec comme du Canada, à redoubler d’ardeur pour aider à pourvoir les postes vacants dans les entreprises québécoises.

Des solutions en concordance avec les demandes des municipalités

Mieux à même d’identifier les entreprises qui doivent composer avec des besoins de main-d’œuvre, et lui-même victime de la pénurie, le monde municipal a rapidement proposé ses solutions pour combler les besoins en travailleurs qualifiés. « L’UMQ a commandé une importante étude sur le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre afin de brosser un fidèle portrait de la situation pour les municipalités et mieux cerner les meilleures pratiques pour s’attaquer au problème. Parmi les pistes de solutions dégagées, le gouvernement du Québec reprend celles de stimuler la productivité des entreprises, de favoriser le maintien en activité des travailleurs expérimentés et de miser sur la formation de la main-d’œuvre », s’est félicité monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville.

Rappelant l’importante participation des municipalités à la tournée « La Grande corvée 2.0 » du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur Jean Boulet, le président de l’UMQ salue l’exercice de consultation et le travail du gouvernement sur le sujet de la pénurie de main-d’œuvre. « Pour avoir vu Monsieur Boulet faire le tour du Québec et écouter avec attention nos solutions, je peux dire que le travail qui a été accompli en est un sérieux et exhaustif. Nous sommes loin de la coupe aux lèvres, mais ce qui a été réalisé ces derniers mois est important », a ajouté Monsieur Cusson.

L’UMQ profite du bilan de la tournée pour soumettre une nouvelle idée au débat : un « fast track » pour l’immigration en région. « Les problèmes de pénurie affectent particulièrement les régions. Afin d’encourager les immigrants économiques à s’y installer, nous pensons que le gouvernement du Québec devrait offrir des bénéfices à un candidat à l’immigration qui démontrerait son intérêt et aurait une offre d’emploi qualifiée dans une région », a soulevé le président de l’UMQ.

Au gouvernement fédéral de faire sa part

L’UMQ souhaite que la campagne fédérale s’inspire de l’annonce d’aujourd’hui et que les différentes formations politiques prennent position sur l’enjeu de la pénurie de main-d’œuvre, d’ici le vote du 21 octobre. « Parmi les demandes de notre plateforme électorale, nous retrouvons plusieurs propositions pour contribuer à résorber le manque d’employés. La réduction des délais de délivrance de visas de travail, une meilleure harmonisation des systèmes québécois et canadiens d’immigration et de nouvelles mesures fiscales pour encourager les travailleurs expérimentés à maintenir leurs activités professionnelles sont autant de bonnes idées que nous soumettons aux candidates et candidats », a conclu Alexandre Cusson.

Suivez-nous