Partager

La violence conjugale s’invite dans l’élection municipale

Publié le 13 octobre 2021

Dans le cadre de la campagne électorale municipale, le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 43 maisons membres interpellent les partis et les candidates et candidats à s’engager dans la lutte contre la violence conjugale.

En tant qu’administration de proximité, le palier municipal est un maillon clé dans la lutte contre cette problématique sociale qui requiert de faire front commun. Les voix des candidates et candidats à l’élection sont essentielles pour envoyer un message fort indiquant que la violence conjugale est inacceptable et qu’ils et elles sont résolues et résolus à y mettre fin par des engagements concrets.

Dans les dernières années et à l’instar de l’UMQ, 695 villes de toutes tailles – sur les 1 130 existantes au Québec – se sont mobilisées dans le cadre de la campagne « Municipalités alliées contre la violence conjugale ». Elles ont démontré qu’il est possible de poser des actions à l’échelle locale, qui ont un impact tangible pour les femmes aux prises avec la violence conjugale.  

Les pistes d’actions sont nombreuses et plusieurs ont déjà fait leurs preuves, que ce soit en matière de sensibilisation de la communauté ou de soutien aux femmes victimes de violence conjugale.

Source

Suivez-nous