Partager

Indicateurs de performance 2019 de la Ville de Montréal

Publié le 8 février 2021

Résultat de recherche d'images pour "vue sur les indicateurs de performance montréal"

La Ville de Montréal fait le point sur les résultats de 149 indicateurs de performance dans 20 domaines d’activités pour l’année 2019, un exercice qui se fait annuellement.  À travers cet exercice, réalisé de concert avec le Réseau d’étalonnage municipal du Canada (REMC), la Ville se compare à elle-même et à trois autres villes canadiennes comparables, TorontoCalgary et Winnipeg. Les indicateurs 2019 sont diffusés avec quelques mois de retard en raison de la pandémie.

Voici quelques faits saillants:

Habitation

Le nombre de nouveaux logements créés pour 100 000 habitants a progressé de 4 % en 3 ans. La hausse du marché de l’habitation en 2018 a été stimulée par une augmentation record du nombre d’unités en construction, étant donné le nombre important de grands chantiers planifiés ou en cours. Le nombre de permis de nouveaux logements en 2019 est revenu à un niveau similaire à celui de 2017.

Gestion de l’eau

La diminution de 10 % du nombre de bris par 100 km de conduites depuis 3 ans est associée aux investissements entamés depuis plusieurs années afin d’augmenter l’entretien préventif et de diminuer le taux de défaillance des réseaux.

Environnement et gestion des matières résiduelles

Le pourcentage de matières résiduelles résidentielles détournées de l’enfouissement a augmenté de 8 % entre 2017 et 2019. Il s’agit de l’année où la collecte de matières organiques a été complétée pour 540 000 logements dans les immeubles de 8 logements et moins, en plus de 18 000 logements dans les immeubles de 9 logements et plus.

Infrastructures routières

Le pourcentage de kilomètres de voie pavée en bon ou très bon état a augmenté de 33 % depuis les 3 dernières années. Cela peut s’expliquer par l’auscultation du réseau artériel effectuée en 2018 et l’accroissement des investissements en maintien au cours des dernières années, qui a permis d’améliorer la qualité du réseau routier artériel.

Transport collectif

Le nombre de déplacements en transport collectif par habitant a augmenté de 7 % entre 2017 et 2019. Cette hausse peut être expliquée notamment par les bonifications de l’offre de service, la mise en service des voitures de métro Azur, ainsi que la conjoncture économique généralement favorable à Montréal. La densité, le haut pourcentage de la population se trouvant à une distance maximale de 1 km d’un transport collectif, ainsi que la présence du métro sont des éléments pouvant expliquer la performance de Montréal.

Source

Suivez-nous