Partager

« Il est minuit moins une : l’aide aux municipalités doit arriver! »

Publié le 16 juillet 2020

Alors que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux continuent de négocier un accord pour le transfert de 14 milliards de dollars pour la relance économique, le Caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) s’est réuni aujourd’hui pour discuter de la crise financière urgente à laquelle sont confrontées les municipalités canadiennes. Le caucus demande au gouvernement fédéral de garantir un financement d’urgence adéquat et dédié aux municipalités ainsi qu’une forte collaboration avec les provinces.

« Tous les paliers de gouvernements doivent travailler ensemble pour faire face à la crise financière municipale. Nous avons besoin d’une solution nationale pour que les municipalités puissent continuer à maintenir les services de première ligne, tout en étant prêtes à contribuer à la reprise économique. Un leadership national est essentiel, a déclaré le président de la FCM, Bill Karsten. Les villes et les collectivités de tout le pays ont été claires : le moment est venu de passer à l’action. » 

En tant que gouvernements de proximité, les municipalités jouent un rôle clé dans la relance du pays. Elles comprennent les besoins et les réalités locales. Elles mettent en œuvre les mesures de relance avec efficacité pour créer des emplois et relever les défis, qu’il s’agisse de l’accessibilité au logement ou des changements climatiques.

Pourtant, les municipalités de toutes tailles sont confrontées à des coûts croissants, à des revenus en chute libre et à l’impossibilité de faire des déficits. Les villes perdent 400 millions de dollars mensuellement en frais liés aux transports collectifs. Sans une aide suffisante de la part des autres ordres gouvernements, les élus locaux sont confrontés à de sérieux défis : des coupures dans les services ou une augmentation des taxes foncières – des conséquences qu’ils veulent éviter.

« Un leadership fédéral fort est essentiel au cours de ces négociations. Pour faire face à cette crise économique nationale, ces accords doivent garantir un financement suffisant, clairement identifié et ciblé sur les opérations de première ligne. L’aide financière doit arriver rapidement sur le terrain, a déclaré Don Iveson, président du CMGV et maire d’Edmonton. Il n’y aura pas de reprise économique sans qu’on règle d’abord  la crise financière municipale, et le temps presse. »

La FCM a demandé en avril dernier un financement d’urgence pour continuer à soutenir les Canadiens lors de la pandémie COVID-19.

Source: https://fcm.ca/fr/nouvelles-et-medias/communique/il-est-minuit-moins-une-laide-aux-municipalites-doit-arriver

Suivez-nous