Partager

Élection fédérale 2019 –
L’UMQ prête à travailler dès maintenant avec le nouveau gouvernement élu

Publié le 22 octobre 2019

Montréal, le 22 octobre 2019 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) salue l’élection du nouveau premier ministre, monsieur Justin Trudeau, et appelle le parlement canadien à travailler dès maintenant pour accélérer les investissements stratégiques en infrastructures, particulièrement les projets de transport collectif. Partenaires de première importance du gouvernement fédéral dans la lutte et l’adaptation aux changements climatiques, les gouvernements de proximité sont prêts à contribuer à diminuer les émissions de GES du Canada et à rendre les milieux de vie plus résilients.

Investir rapidement dans la mobilité durable partout sur le territoire

Consciente de l’importance des changements climatiques pour les citoyennes et les citoyens québécois, l’UMQ a fait de l’environnement le thème principal de sa plateforme électorale fédérale. Elle appelle le nouveau gouvernement à Ottawa et l’ensemble des formations politiques représentées à Ottawa à faire le nécessaire pour accélérer les projets en mobilité durable. « Je tiens à féliciter le nouveau gouvernement et l’ensemble des formations politiques qui se sont soumis au jugement des électrices et des électeurs. Les élues et les élus municipaux sont bien placés pour comprendre l’investissement que représente une campagne électorale. On donne le meilleur de nous-mêmes. Après les débats électoraux, c’est le temps de l’action et je sais que le nouveau parlement travaillera de concert avec les municipalités pour diminuer les émissions de carbone du Canada. La meilleure façon d’y arriver, c’est de changer les habitudes de déplacement et troquer la voiture pour l’autobus. Les municipalités demandent qu’on se mette au travail dès maintenant », a d’abord déclaré monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville.

L’UMQ souhaite notamment que les programmes existants sous l’ancienne législature, comme le plan Investir dans le Canada phase 2 et le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, soient bonifiés afin de financer de nouvelles initiatives en transport en commun, mais également en résilience climatique. « Ce ne sont pas les projets qui manquent dans les municipalités. Monsieur Justin Trudeau et son gouvernement doivent le plus vite possible offrir une meilleure flexibilité dans la gestion des sommes et permettre aux municipalités partout sur le territoire québécois de présenter leurs priorités en mobilité », a ajouté Monsieur Cusson.  

De gouvernement à gouvernement pour la lutte aux changements climatiques

L’UMQ profite également de l’élection du nouveau gouvernement pour rappeler l’importance de la concertation entre les paliers de gouvernement fédéral, provincial et municipal, pour réussir le virage vert que l’ensemble des partis politiques ont promis pendant la campagne. « Que ce soit l’économie d’énergie dans les logements ou encore la gestion des matières résiduelles, les municipalités sont en première ligne pour améliorer le bilan carbone canadien et assainir notre environnement. C’est donc avec enthousiasme que nous tendons la main au nouveau gouvernement afin qu’il fasse la différence, en collaboration avec les gouvernements de proximité », a conclu le président de l’UMQ.

Outre les changements climatiques, l’UMQ a porté plusieurs demandes lors de la campagne qui doivent être à l’agenda du nouveau parlement. Parmi les dossiers prioritaires, l’UMQ rappelle l’importance d’adopter des mesures concrètes pour résorber les problèmes de pénurie de main-d’œuvre, d’accélérer le déploiement d’internet haute vitesse sur le territoire et d’élargir l’offre du parc locatif abordable.

Suivez-nous