Partager

Des équipes mixtes pour bonifier les services policiers offerts aux Autochtones

Publié le 14 décembre 2021

Image

Le gouvernement du Québec met en place de nouvelles mesures pour améliorer les liens entre la police et les communautés autochtones dans quatre municipalités desservies par la Sûreté du Québec, soit RobervalChibougamauJoliette et Maniwaki. Ces actions visent à offrir des services policiers et sociaux culturellement adaptés aux besoins de ces clientèles. Ce sont près de 11,7 millions de dollars sur quatre ans qui y seront consacrés.

La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre des Relations internationales et de la Francophonie suppléante et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, et le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, en ont fait l’annonce. Pour l’occasion, les ministres étaient accompagnés du député de Gatineau, M. Robert Bussière, du chef du Conseil de bande de Kitigan Zibi, M. Dylan Whiteduck, et de l’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, M. Jonathan Ménard.

Les équipes mixtes seront composées de policiers et d’intervenants communautaires formés pour agir auprès de personnes autochtones et allochtones aux prises avec différentes problématiques telles que la consommation d’alcool et de drogues, la rupture sociale, la judiciarisation fréquente et l’itinérance.

La mission principale de ces équipes consistera à favoriser une orientation rapide des personnes en situation de vulnérabilité vers les ressources d’aide adaptées à leurs besoins. Elles veilleront également à améliorer la cohabitation entre les personnes itinérantes et les populations locales. Par ailleurs, elles seront mises à contribution dans le déploiement de stratégies de prévention, notamment en matière de toxicomanie, de violence et d’exploitation sexuelle.

Source

Suivez-nous