Déclaration citoyenne d’urgence climatique à la Ville de Trois-Rivières

Trois-Rivières, le 20 décembre 2018 – La séance du conseil municipal du 18 décembre a été l’hôte d’un événement singulier : une délégation d’élèves de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières et de l’Institut secondaire Kéranna est venue déclencher l’état d’urgence climatique.

La cohorte s’est présentée devant le conseil en le sommant de mettre rapidement en œuvre des mesures concrètes pour réduire l’empreinte écologique de la Ville de Trois-Rivières.

C’est à l’unanimité que ce cri d’alarme a été entendu et appuyé par le conseil.

Résolution mobilisatrice

Avec cet appui, la Ville de Trois-Rivières reconnaît que des transitions rapides et de grande envergure dans plusieurs domaines, notamment sur le plan du transport, de l’aménagement du territoire et de l’énergie, sont nécessaires à court terme afin de limiter les effets néfastes des changements climatiques.

Par cette résolution unanime, Trois-Rivières s’engage notamment à favoriser le transport actif en améliorant le réseau de pistes cyclables, entre autres, et à participer activement au développement d’une solution de transport électrique pour ses besoins corporatifs.

Cette résolution fait écho à un vaste chantier déjà bien amorcé à la Ville. En effet, rappelons qu’en 2013, Trois-Rivières avait été la première ville au Québec à avoir adopté un Plan quinquennal d’adaptation aux changements climatiques.