Partager

Création du Bureau d’électrification et de changements climatiques

Publié le 11 Décembre 2020

Dans la foulée des récentes actions du gouvernement visant à rendre plus efficace la lutte contre les changements climatiques au Québec, dont le lancement du Plan pour une économie verte 2030 et la récente entrée en vigueur de la Loi visant principalement la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, a annoncé la création du Bureau d’électrification et de changements climatiques (BECC) au sein de son ministère.

Le BECC, qui sera sous la responsabilité du sous-ministre adjoint à la lutte contre les changements climatiques, M. Jean-François Gibeault, aura notamment les mandats suivants :

  • Veiller à la mise en œuvre efficace du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) en misant en premier lieu sur l’électrification de notre économie;
  • Assurer la cohérence et la coordination de l’action gouvernementale en matière de lutte contre les changements climatiques;
  • Assurer l’atteinte des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixées par le gouvernement en vertu de la loi et en assurer la révision tous les cinq ans;
  • Effectuer un suivi serré, dans une perspective de gestion axée sur les résultats, de l’utilisation des sommes amassées dans le Fonds d’électrification et de changements climatiques (anciennement le Fonds vert);
  • Assurer la reddition de comptes associée à la mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030 en encadrant et en soutenant les ministères et organismes partenaires dans le cadre de celle-ci.

M. Alain Webster nommé à la présidence du Comité consultatif sur les changements climatiques

Par ailleurs, le ministre Charette, après consultation avec le scientifique en chef, a annoncé la nomination de M. Alain Webster, un spécialiste reconnu du domaine de l’économie de l’environnement, à la présidence du Comité consultatif sur les changements climatiques. M. Webster est professeur titulaire au Département d’économique de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke et il enseigne au Centre universitaire de formation en environnement et développement durable de cette même université depuis plus de vingt ans. Son mandat sera d’une durée de trois ans.

Ce comité scientifique, institué par la Loi visant principalement la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification, aura pour mission de conseiller le ministre sur les orientations, les programmes, les politiques et les stratégies en matière de lutte contre les changements climatiques, en tenant compte de l’évolution des connaissances scientifiques et technologiques ainsi que des consensus scientifiques en cette matière.

Comme le veut cette loi, la première tâche de M. Webster sera d’établir, conjointement avec le scientifique en chef, une liste de candidates et de candidats à partir de laquelle le ministre nommera les autres membres du comité, au début de 2021.

Source

Suivez-nous