Partager

Conseil d’administration de l’UMQ –
L’UMQ prépare les grands chantiers municipaux de 2020

Saint-Hyacinthe, le 6 décembre 2019 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) tenait aujourd’hui, à Saint-Hyacinthe, la dernière réunion de son conseil d’administration de 2019. Prête pour l’année politique 2020, les élues et les élus municipaux sont revenus sur les célébrations entourant le 100e anniversaire de l’UMQ et ont discuté des dossiers prioritaires pour le monde municipal, notamment l’élaboration d’une nouvelle gestion des matières résiduelles au Québec et le rôle des municipalités dans la lutte aux changements climatiques.

Vers de nouvelles avancées pour les municipalités en 2020

En droite ligne avec sa riche histoire de gains pour les municipalités, l’UMQ a profité de la rencontre de son conseil d’administration pour préparer l’année politique 2020. « Il y a plusieurs dossiers d’importance pour les municipalités. Le premier, c’est sans contredit la gestion des matières résiduelles. On le sait, la fermeture des marchés a fait mal aux organisations municipales, qui sont les principales maîtresses d’œuvre dans la collecte, le tri et la valorisation des matières résiduelles. Dit simplement, le système est brisé. Pour le réparer, il faut accroître la responsabilité des producteurs de matières résiduelles afin qu’ils soient tenus responsables, de la création du produit jusqu’à sa valorisation en fin de vie ou son enfouissement. On ne peut faire l’économie d’une réforme qui ne perdra pas de vue que chaque région a ses façons de faire et que les investissements passés doivent être garants des changements des façons de faire futures », a déclaré madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, prenant en exemple l’innovation de la Ville de Saint-Hyacinthe et la réussite de son usine de traitement des matières organiques, que les membres du conseil d’administration ont visitée hier après-midi.

Prenant acte de la volonté du gouvernement d’investir pour la lutte aux changements climatiques, l’UMQ rappelle l’importance du partenariat Québec-municipalités pour adapter les milieux de vie. « Les crues printanières, mais aussi l’érosion des berges et les chaleurs intenses, n’iront pas en diminuant dans les années à venir. Les élues et les élus municipaux ont besoin d’un partenaire pour adapter leur municipalité à ces nouvelles réalités. Il faudra investir dans l’adaptation de nos infrastructures. Le monde municipal a de grandes attentes à ce sujet et regardera attentivement le prochain budget québécois », a ajouté Madame Roy, qui a également abordé l’importance d’un investissement stratégique dans le transport collectif dans toutes les régions du Québec pour diminuer le bilan carbone québécois.

L’UMQ portera également le dossier du transport ferroviaire dans la prochaine année, notamment lors de l’important Sommet sur le transport ferroviaire du gouvernement du Québec, le 9 décembre prochain.

Les célébrations du 100e anniversaire de l’UMQ se concluent à Saint-Hyacinthe

L’UMQ a choisi de tenir son dernier conseil d’administration de l’année à Saint-Hyacinthe pour honorer l’un de ses co-fondateurs et son premier secrétaire-trésorier, l’ancien maire de Saint-Hyacinthe et député, monsieur Télesphore-Damien Bouchard. « Je pense qu’encore une fois, notre organisation a démontré qu’elle ne fait pas les choses à moitié. Les célébrations du 100e anniversaire de l’UMQ ont été, je crois, à la hauteur de la contribution du monde municipal à la société québécoise. Il était important pour nous de clore les festivités ici, à Saint-Hyacinthe, pour souligner toute la contribution de T.-D. Bouchard à l’UMQ, mais aussi aux gouvernements de proximité », a conclu la présidente intérimaire de l’UMQ.

Les membres du conseil d’administration de l’UMQ ont profité de l’occasion pour rendre hommage aux femmes victimes de la tuerie de l’école Polytechnique, dont c’était le 30e anniversaire de commémoration, par une minute de silence.

Suivez-nous